Vive altercation entre un cycliste et un chauffeur de poids lourd: “Tu dois me laisser un mètre!”

Une vive altercation a éclaté entre le conducteur d’un vélo électrique et le chauffeur d’un poids lourd à Merksem, en province d’Anvers. Alors que les deux véhicules se croisent sur un chemin de campagne, le cycliste refuse de laisser passer le chauffeur, estimant qu’il aurait dû davantage se déporter sur la droite. Les images ont déjà été vues plus de 500.000 fois sur le net.

Plein écran
© Facebook

La scène se déroule sur une route de campagne à Merksem. Le cycliste roule dans la Berkelaar quand il croise un poids lourd arrivant de l’autre sens. La route est très étroite, ce qui rend le croisement des deux véhicules compliqué. Le poids lourd se déporte légèrement sur la droite et s’arrête pour laisser passer le cycliste, mais celui-ci estime qu’il n’a pas assez de place et s’emporte contre le chauffeur.

Le chauffeur répète à plusieurs reprises qu’il dispose d’assez de place pour passer mais rien n’y fait. Le cycliste ne veut rien entendre et demande au camion de se déporter plus vers la droite, dans la bande de gravier à droite.

Seulement, le chauffeur refuse en raison du poids trop élevé de son véhicule (15 tonnes). “Tu dois me laisser au moins un mètre”, fulmine encore le cycliste. S’en suit une violente altercation entre les deux hommes, qui en viennent presque aux mains. Le cycliste se montre même insultant avec le chauffeur et lui reproche de ne pas parler néerlandais.

Que dit le code de la route dans un cas pareil?

“En cas de croisement, le conducteur doit laisser libre une distance latérale suffisante et au besoin serrer à droite. Le conducteur dont la progression est entravée par un obstacle ou la présence d’autres usagers doit ralentir et au besoin s’arrêter pour laisser passer les usagers qui viennent en sens inverse”. Ce qu’a fait le chauffeur du poids-lourd dans ce cas-ci.

Au Fietserbond, l’organisation qui défend les intérêts des cyclistes en Flandre et à Bruxelles, on plaide surtout pour du bon sens et de la courtoise dans un cas pareil. “On ne sait pas ce qui s’est passé avant mais le chauffeur du poids lourd semble faire preuve du prudence. Peut-être pouvait-il encore un peu plus se rabattre sur la droite, mais il a laissé un espace et il s’est arrêté. Je peux comprendre la frustration du cycliste mais en tout cas sa réaction est excessive”, a réagi Wies Callens, porte-parole du Fietserbond.

  1. Un ancien policier risque cinq ans de prison pour avoir escroqué les parents de la femme qu’il a tuée

    Un ancien policier risque cinq ans de prison pour avoir escroqué les parents de la femme qu’il a tuée

    Le parquet de Hal-Vilvoorde a requis mardi cinq années de prison à l'encontre de l'ancien inspecteur de police Johan Devriendt. L'homme, déjà condamné pour l'assassinat de sa compagne Christel Van Bourgogne, aurait escroqué les parents de sa victime en continuant à collecter le loyer de son appartement, qui avait pourtant été saisi, alors que les sommes devaient être transférées à un huissier. Le prévenu a nié tout écart de conduite, tandis que sa défense soutient qu'il s'agit là d'un litige purement civil.