Fanny Appes a été agressée alors qu’elle se rendait à son travail la semaine passée. Elle accuse son ex-compagnon Xavier B., qui la harcelait depuis des mois.
Plein écran
Fanny Appes a été agressée alors qu’elle se rendait à son travail la semaine passée. Elle accuse son ex-compagnon Xavier B., qui la harcelait depuis des mois. © Mozkito/DR

Xavier B. évoque une agression en lien avec... la prostitution

Xavier B., accusé par son ex-compagne Fanny Appes de l’avoir poignardée dans un train à Linkebeek, assure qu’il n'est pas l'agresseur. D’après lui, il pourrait s’agir d’un règlement de comptes en lien avec le milieu de la prostitution. C'est ce qu’a déclaré son avocat dans les colonnes de La Dernière Heure ce samedi.

L’athlète nivelloise Fanny Appes a été agressée alors qu’elle se rendait à son travail la semaine passée. Son ancien compagnon, Xavier B., 41 ans, l’attendait dans le train reliant Rhode-Saint-Genèse et Holleken (Linkebeek). La jeune dame a essayé de changer de place mais a été rattrapée et poignardée à l’aide d’un couteau. Il était en fuite depuis les faits.

L’homme a été interpellé en France ce mardi. Il nie les faits qui lui sont reprochés. Dans une interview accordée à la DH, son avocat, Me Arnaud Soors, explique que son client lui a affirmé que Fanny Appes se prostituait avant, pendant et après leur relation. Et selon lui, son agresseur pourrait être un “client mécontent” ou un proxénète. 

Toujours selon l’avocat de Xavier B., ce dernier ne se trouvait pas le train vers Bruxelles au moment de l'agression mais en voiture dans les environs de Gosselies. 

  1. Macabre découverte dans une maison en France: la piste du drame familial privilégiée

    Macabre découverte dans une maison en France: la piste du drame familial privilé­giée

    Trois corps sans vie ont été découverts dans une maison de Saint-Paul-lès-Dax, en France. Les victimes sont deux quinquagénaires et leur fils, elles ont été tuées à l’arme de chasse. Selon France Bleu, le couple était séparé et l’hypothèse du drame familial est envisagée. “C’est la piste privilégiée mais ce n’est pas la piste exclusive, nous n’en sommes qu’au tout début des investigations” précise Rodolphe Jarry, procureur de Dax, à nos confrères. Le père aurait tué son ex-femme et son fils avant de retourner l’arme contre lui.