On est "une vraie famille" quand on n'a qu'un seul enfant.
Plein écran
On est "une vraie famille" quand on n'a qu'un seul enfant. © thinkstock

9 bonnes raisons de n'avoir qu’un seul enfant

BlogQuand on n'a pas encore d’enfant, on nous demande généralement: c’est pour quand? Quand on en a un, les gens ne tardent jamais à nous interroger sur la venue du petit deuxième. Quand on répond qu’il n’y aura pas de deuxième, ils nous regardent d'un air suspect (ça pourrait dire qu’on n’a pas aimé avoir notre enfant, puisqu’on n’est pas prêt à remettre ça) ou ils remettent en doute nos propos (“tu changeras d'avis, tu verras”). Avoir plusieurs enfants est la norme. Mais rappelons qu’on n’est pas obligés d’avoir des enfants avec deux ans d’écart pour être une “vraie” famille et qu’on n’est d’ailleurs même pas obligés d’en faire pour être considérés comme telle. Allons ici à contre-courant. Sans critiquer ceux qui ont fait plusieurs enfants, voici 9 raisons de n’en avoir qu’un.

  1. Elle perd les eaux en passant le barreau, accouche entre deux parties d’examen, et finit le test à l’hôpital

    Elle perd les eaux en passant le barreau, accouche entre deux parties d’examen, et finit le test à l’hôpital

    Brianna Hill, récemment diplômée d’une école de droit à Chicago, était en plein examen du barreau lorsqu’elle a perdu les eaux. C’était le 5 octobre dernier. Le New York Times raconte qu’elle savait que si elle sortait de la vision de la caméra de son ordinateur, elle aurait pu être disqualifiée parce que soupçonnée de tricherie. Les examens se déroulent à domicile à cause du Covid-19. Elle aurait dû alors attendre février pour repasser l’examen pour lequel elle avait passé quatre mois à étudier. Elle a été jusqu’au bout des deux parties du jour de cet examen stressant avant de se rendre à l’hôpital. Moins de 24 heures après son accouchement, elle a terminé les dernières sections de son examen depuis son lit d’hôpital.
  2. Confinement: 4 petites attentions pour envoyer plein d’amour à nos proches

    Confine­ment: 4 petites attentions pour envoyer plein d’amour à nos proches

    Pour prendre soin de nos proches, nous avons été obligés de nous en éloigner. Ne pas les voir ni les serrer dans nos bras pendant de longues semaines est une chose difficile à vivre. Cependant, leur témoigner tout notre amour reste possible à travers de choses simples comme leur passer un coup de téléphone régulièrement, mais aussi grâce à de petites attentions. En voici quatre d’entre elles qui vous inspireront durant ce confinement mais aussi pour les fêtes de fin d’année (et vous permettront, par la même occasion, de soutenir de chouettes initiatives).
  3. Trois restaurants kid friendly à Bruxelles testés et approuvés
    Blog

    Trois restau­rants kid friendly à Bruxelles testés et approuvés

    Ce n’est pas parce qu’on devient parent qu’on doit s’empêcher de sortir. Il suffit de trouver des endroits adaptés aux enfants. On pourrait croire que c’est simple mais ça ne l’est pas tant que ça. Les familles ne sont pas accueillies à bras ouverts partout, tout le temps. Mais certains établissements font un effort particulier très appréciable. Voici trois adresses à Bruxelles où il fait bon se rendre avec de jeunes enfants.
  4. J’ai testé la constellation familiale, thérapie express et étonnante, qui nous fait voir nos problèmes autrement
    Blog

    J’ai testé la constella­ti­on familiale, thérapie express et étonnante, qui nous fait voir nos problèmes autrement

    Quand on a un problème, on peut consulter un psychologue et faire une thérapie classique: on discute, on prend le temps, on met le doigt sur ce qui ne va pas et la personne assise en face de nous nous aide à voir nos problèmes autrement. Mais d'autres thérapies proposent une approche différente et plus rapide. C’est le cas de la constellation familiale, à laquelle on a recours quand on est dans une impasse. En une ou deux séances à peine, on peut faire sauter des barrières qui nous empêchaient d'avancer depuis longtemps. Comme son nom ne l’indique pas: la constellation familiale ne se fait pas forcément en famille. Mais c’est de la famille dont il est question. L’idée est simple. Selon le père de la constellation familiale, Bert Hellinger, on répète en permanence et sans s’en rendre compte des schémas familiaux.
  1. Procès Mawda: “Ça cafouille dans la thèse que le policier entend défendre”
    Play

    Procès Mawda: “Ça cafouille dans la thèse que le policier entend défendre”

    12:37
  2. Le nouveau projet d’Axel Witsel: acquérir le château de Harzé, estimé à 3,5 millions d’euros
    Play

    Le nouveau projet d’Axel Witsel: acquérir le château de Harzé, estimé à 3,5 millions d’euros

    13:04