Cette petite fille doit ses grands yeux noirs à une maladie génétique

Si l'état de Mehlani est aujourd'hui stable, sa maman redoute les moqueries de ses futurs camarades de classe.

Karina Martinez a expliqué que les grands yeux noirs de sa fille qui lui valent tant de compliments sont en fait le résultat d'une maladie génétique rare. "Chaque fois que nous sortons et qu'un inconnu me dit à quel point ses yeux sont grands et beaux, je fais face à un dilemme. Je ne sais pas si je dois mentionner sa maladie ou non. Je finis par décider que non, je souris et je dis merci. Ça me laisse toujours un sentiment étrange. J'espère simplement qu'elle n'oubliera jamais à quel point elle est belle", a écrit la maman sur Twitter. 

Mehlani, deux ans, est atteinte du syndrome d'Axenfeld-Rieger, une affection génétique rare qui se caractérise notamment par des anomalies du segment antérieur de l'oeil. Diagnostiquée un mois après sa naissance, la petite fille a subi une opération à l'âge de cinq mois dans le but de stabiliser sa vue. Aujourd'hui, elle est obligée de porter des lunettes de soleil à l'extérieur, et sa maman l'emmène régulièrement chez le médecin afin de contrôler que sa pression de l'oeil reste stable.

Mais si Mehlani vit comme n'importe quelle petite fille de son âge, Karina ne peut s'empêcher de redouter sa future rentrée scolaire. "Très inquiète", elle redoute les commentaires que pourraient faire les autres enfants. "Et si elle commence à détester ses yeux magnifiques et uniques? Cette seule pensée me donne envie de pleurer. Elle est si forte et si douce, et elle a déjà traversé tant de choses". 

Face aux inquiétudes de cette maman, de nombreux internautes ont tenu à la rassurer. "Elle est parfaite et si jamais elle en doute, rappelle-lui que tout le monde a une particularité qui le rend unique et différent des autres".

  1. “Coup de balayette et coups de poing” d’un éducateur sur des enfants en classe de neige
    Play
    Interview

    “Coup de balayette et coups de poing” d’un éducateur sur des enfants en classe de neige

    Marcinelle en Montagne est une initiative appréciée dans la région de Charleroi. Elle permet aux élèves des écoles communales de Charleroi, des écoles libres et de la Fédération Wallonie-Bruxelles présentes sur l’entité de Charleroi de partir au Mont Blanc entre les mois de janvier et mars. Mais cette année, un sérieux incident vient entacher le bon déroulement des opérations.