Magasin Dreambaby à Hal (illustration).
Plein écran
Magasin Dreambaby à Hal (illustration). © rv

Dreambaby rappelle deux types d'assiettes de la marque Dreambee

La chaîne Dreambaby a cessé de vendre deux types d'assiettes et les rappelle en raison d'une migration trop élevée de mélamine de l'assiette à la nourriture (dépassement de la norme) qui a été mise au jour à la suite d'un contrôle de l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA).

Plus concrètement, il s'agit des modèles 'Dreambee Essentials - assiette profonde, étoiles' et 'Dreambee Nino - bol à oreilles'.

Dreambaby demande à ses clients de ne plus utiliser ces assiettes et de les rapporter en magasin. Les articles leur seront alors remboursés.

Par ailleurs, l'enseigne indique que tous les ustensiles de cuisine Dreambee qui contiennent de la mélamine seront par précaution retirés de la vente. 

  1. Plusieurs communes de la région de Charleroi ont fermé leurs parcs

    Plusieurs communes de la région de Charleroi ont fermé leurs parcs

    Les dernières mesures du Conseil National de Sécurité (CNS) contre la propagation du coronavirus sont plutôt restrictives. Pourtant, elles laissent la possibilité aux citoyens de faire de l’exercice physique ou de se promener dans les parcs sous certaines conditions. Malheureusement, certains ne respectent pas ces conditions. Plusieurs communes ou villes de la région de Charleroi ont pris une décision radicale.
  2. Une infirmière a été refoulée à l’AD Delhaize de Gosselies: “C’est fort!”

    Une infirmière a été refoulée à l’AD Delhaize de Gosselies: “C’est fort!”

    Il y a une dizaine de jours, l’AD Delhaize à Gosselies (Charleroi) avait pris une mesure drastique pour empêcher ses clients de dévaliser ses rayons sans la moindre raison suite au coronavirus. Le magasin avait décidé de limiter la vente à deux articles par famille de produits. Les réactions qui ont suivi sur les réseaux sociaux étaient globalement positives. Mais la semaine passée, une infirmière a passé un gros coup de gueule contre le supermarché via son compte Facebook. Elle nous a contacté pour nous en faire part.