Instagram
Plein écran
© Instagram

Elle accouche de sa petite-fille après avoir servi de mère porteuse pour sa fille stérile

Une femme de 51 ans a donné naissance à sa petite-fille après servi de mère porteuse pour sa fille. 

  1. Katja aurait dû naître jumelle: un expert explique ce qu’est le “syndrome du jumeau perdu”

    Katja aurait dû naître jumelle: un expert explique ce qu’est le “syndrome du jumeau perdu”

    Un enfant unique sur huit aurait en fait été un jumeau. C’est notamment le cas de la thérapeute pour bébés Katja Wydhooge. Toute sa vie, elle a éprouvé une sorte de désir qui n’a jamais été satisfait. “Je me sens souvent déprimée sans raison. Je décrirais ce sentiment comme un trou noir, un vide qui sommeille et qui ne disparaît jamais”, explique-t-elle. Elle est convaincue qu’elle souffre du syndrome du jumeau perdu (“vanishing twin syndrome”, en anglais), qui consiste en la mort prématurée d’un des bébés dans l’utérus. “J’y suis confrontée quotidiennement.” Deux professeurs tentent d’expliquer le lien étroit qui unit des jumeaux.
  2. La batterie domestique est-elle rentable? “La durée de vie n’excède généralement pas 15 ans”
    Livios

    La batterie domestique est-elle rentable? “La durée de vie n’excède générale­ment pas 15 ans”

    La hausse des prix de l’énergie a provoqué un rush sur les panneaux solaires. Lorsque vous demandez un devis, l’installateur ne manque pas de vous proposer de vous équiper, en plus des panneaux, d’une batterie domestique. Le surcoût de plusieurs milliers d’euros en vaut-il réellement la peine? Le site de la construction Livios apporte plus de clarté à la situation.
  3. Nathalie a été violée alors qu’elle faisait son footing: “La demande d'euthanasie commence à rendre sa fin très réelle”

    Nathalie a été violée alors qu’elle faisait son footing: “La demande d'euthana­sie commence à rendre sa fin très réelle”

    Il y a cinq ans, Nathalie Huygens, 49 ans, a été sauvagement agressée et violée à Vilvoorde. Le tribut que Nathalie et sa famille ont dû payer est énorme. Son fils, Wout Van Steenwinkel, 24 ans, raconte aujourd’hui dans une lettre ouverte combien le poids de la violence sexuelle est lourd à porter pour une famille. “Une victime de violence sexuelle est condamnée à la prison à vie au moment de l’acte. C’est, en quelque sorte, un meurtre mental de la personne que vous étiez autrefois. Ma mère a souvent admis qu’elle aurait préféré mourir ce matin-là”, confie Wout. Nathalie a récemment entamé une procédure d’euthanasie à la suite de son expérience traumatisante.