Illustration.
Plein écran
Illustration. © Getty Images/iStockphoto

Etterbeek inaugure la plus grande crèche de Belgique francophone

La commune d'Etterbeek a inauguré samedi matin la plus grande crèche de la partie francophone du pays. Parents et enfants ont ainsi pu découvrir la nouvelle crèche communale Aimé Dupont à même d'accueillir 161 enfants, après deux ans et demi de travaux.

Ce bâtiment de 3.600 m² est installé dans les Jardins de Fontenay-sous-Bois, situés rue des Champs 67, à deux pas de la piscine communale. Le projet, mené sous l'impulsion du bourgmestre Vincent De Wolf (MR), en charge des Grands projets et de la Petite Enfance, a permis de doubler la capacité d'accueil de la crèche jusqu'à présent limitée à 79 enfants. 

Etterbeek renforce ainsi le nombre de places qu'elle propose à la population (1.326 places pour 37 milieux d'accueil d'enfants de moins de 3 ans) et dans la foulée, son taux de couverture des besoins, évalué à 72,7% en 2018 - quasi le double de la moyenne régionale.  

Disposées autour d'un atrium, grand cube lumineux, les douze sections sont équipées d'un espace de jeux et d'apprentissage, d'un espace sanitaire ainsi que d'une pièce destinée au repos et à la sieste. Tous les repas sont préparés sur place dans des cuisines installées au sous-sol. Les bureaux de la direction, du secrétariat ainsi que ceux des assistantes sociales se trouvent au rez-de-chaussée, tout comme les deux grandes salles de psychomotricité et l'espace sensoriel.

Financée par la commune

Avec ce nouveau bâtiment entièrement passif et financé sur fonds propres pour un montant de 9,9 millions d'euros, la commune d'Etterbeek entend répondre concrètement aux conséquences du boom démographique de la capitale. D'ici l'automne 2020, une nouvelle crèche communale de 21 places ouvrira également ses portes dans le cadre du contrat de Quartier durable Chasse-Gray.

  1. Confinée au Maroc, la petite Yasmine désespère: “J’ai trop envie d’aller en Belgique”
    Play
    Interview

    Confinée au Maroc, la petite Yasmine désespère: “J’ai trop envie d’aller en Belgique”

    Plusieurs centaines de Belges sont actuellement bloqués au Maroc. Parmi eux, il y a des personnes âgées et des enfants qui perdent patience. D’autres manquent de médicaments. Mais le royaume chérifien a gelé toutes les liaisons aériennes depuis le 15 mars dernier et ce, jusqu’à nouvel ordre. En cause: la crise du coronavirus. Selon les Affaires Étrangères belges, le Maroc ne veut pas laisser partir les binationaux et Marocains résidant en Belgique. Pourtant, plusieurs de nos ressortissants ont uniquement la nationalité belge.
  2. Charleroi n’aura pas de PEPS ce printemps

    Charleroi n’aura pas de PEPS ce printemps

    La semaine dernière, la Ville de Charleroi avait décidé d’annuler les Plaines Éducatives de Proximité Saisonnières (PEPS) de Printemps suite à la crise du coronavirus. Deux exceptions toutefois: celle de Montignies-sur-Sambre et celle de Couillet. Des navettes étaient même prévues depuis le site de Monceau Cool Heures pour transporter les enfants vers la plaine de Montignies-sur-Sambre. Mais un événement récent a fait voler ces intentions en éclat.