Le cri de détresse de la maman, loin d'être passé inaperçu, a des conséquences heureuses pour l'adolescent
Plein écran
Le cri de détresse de la maman, loin d'être passé inaperçu, a des conséquences heureuses pour l'adolescent © Jessy Soete

Harcelé, Mathéo est mis à l'honneur par une marque et invité par un club de foot

Nous vous parlions vendredi de Mathéo, un ado autiste vivant à Harelbeke victime de moqueries depuis des années, dont la maman avait évoqué la profonde tristesse. Un cri de détresse qui n’est pas resté sans suites, puisqu’il a été massivement partagé et soutenu, mais aussi parce qu’il a maintenant des conséquences inattendues: les magasins de vêtements JBC ont pris contact pour faire de l’enfant le visage d’une prochaine campagne et Zulte Waregem l’a invité afin de rencontrer les joueurs, a relaté samedi Het Nieuwsblad.

“Je ne sais pas exactement ce que JBC entend faire, mais ce sera quelque chose de grand”, a commenté Jessy Soete, la maman de Mathéo. “Ça me fait un peu peur, mais quand je l’ai raconté à Mathéo, il était aux anges: ‘Vraiment? Je ne suis peut-être pas si laid, finalement’.”

Une autre bonne nouvelle est aussi venue de Zulte Waregem, par l’intermédiaire du joueur e-sport du club. Mathéo, grand fan de foot, est invité à assister au match face à Courtrai le 29 février. Il pourra en outre rencontrer personnellement les joueurs. “En fait, Mathéo est fan de Bruges, mais il trouve super que Jelle Vossen y joue. Le foot et le sport automobile sont ses passions, il ne va pas laisser passer cette chance.”

La maman insiste sur le fait que ces “cadeaux” n’ont jamais été l’objectif recherché: elle voulait simplement faire entendre sa voix au sujet du harcèlement. “Je prévois de faire quelque chose pour tous ceux victimes du même sort”, a-t-elle conclu.

  1. Coronavirus: la Ville de Fleurus aménage son cimetière

    Coronavi­rus: la Ville de Fleurus aménage son cimetière

    Ce n’est plus un secret pour personne. La Belgique a adopté des règles de confinement pour éviter que le coronavirus ne se propage trop rapidement. Lundi, ces règles ont été légèrement adaptées. Les conditions des enterrements ont notamment été précisées: 15 personnes au maximum peuvent y assister (incluant les fossoyeurs et les agents de l’entreprise des pompes funèbres), une distance d’1,5 mètre entre les personnes doit être respectée, l’exposition du corps n’est pas autorisée et la cérémonie doit se dérouler en plein air.
  2. Il y a bien plus important que l’école à la maison pendant le confinement
    Blog

    Il y a bien plus important que l’école à la maison pendant le confine­ment

    Notre journaliste Déborah Laurent est installée en Californie une grande partie de l’année. L’occasion pour 7sur7 de vous fournir l’information la plus rapide et la plus complète possible (merci le décalage horaire!). Et l’occasion pour elle de constater les différences culturelles impressionnantes avec notre plat pays et d’apprendre à vivre en famille loin de tous. Elle en parle sur son blog personnel Sea You Son (et sur Instagram ici, Facebook ici et YouTube ici). Nous vous proposerons chaque mardi l’un de ses articles de blog ici.