Plein écran
Buffet à thème, décoration assortie, location de salle et même organisateur d'événement: aux Etats-Unis, on ne lésine devant rien pour l'anniversaire de son enfant. © DR

J’ai assisté à l’anniversaire d'un enfant aux États-Unis: prix fou et règles insolites

BlogNotre journaliste Déborah Laurent est installée en Californie une grande partie de l’année. L’occasion pour 7sur7 de vous fournir l’information la plus rapide et la plus complète possible (merci le décalage horaire!). Et l’occasion pour elle de constater les différences culturelles impressionnantes avec notre plat pays et d’apprendre à vivre en famille loin de tous. Elle en parle sur son blog personnel Sea You Son (et sur Instagram iciFacebook ici et YouTube ici). Nous vous proposerons chaque mardi l’un de ses articles de blog ici.

Dépenser des sommes folles pour l’anniversaire d’un enfant qui n’est pas encore à l’école primaire, c’est la nouvelle normalité. Particulièrement aux États-Unis mais la tendance s’installe doucement mais sûrement en Europe. Sont responsables: Pinterest et Instagram ainsi que les célébrités. Mais peut-être aussi le fait qu’on travaille trop et qu’on manque de temps? On fait du coup confiance aux formules clé sur porte... Comme on le faisait jusqu’ici pour un mariage. Mon fils de quatre ans a été invité à l’anniversaire d’un copain de sa classe. C’était son premier anniversaire en Californie. J’ai donc pu découvrir les rouages de l’organisation.

J’ai d’abord été émue: le petit garçon qui célébrait le jour de sa naissance avait choisi trois copains. Mon fils en faisait partie. C’est toujours rassurant de savoir que son enfant a des amis, n’est-ce pas? On n’allait donc pas rater ça. Le rendez-vous était fixé chez Get Air, un parc à trampolines qui existe aussi en Belgique. J’avais du coup imaginé que ça allait me coûter un petit budget ou en tout cas, le prix des trois entrées, pour Ezra, son père et moi, soit 50 euros.

Règle numéro 1: ailleurs que chez toi, tu organiseras

Surprise: on n’a rien dû payer. Les parents avaient en fait réservé tout un espace dédié et s’acquittaient de l’addition pour tout le monde. Sur place, deux grandes tables étaient dressées aux couleurs du dessin animé Blaze et des pizzas XXL, des fruits et des sandwichs trop grands pour ma bouche attendaient les affamés. Dans un coin, un gâteau avec pâte à sucre et petites voitures attendait son heure. Les enfants se sont éclatés sur les trampolines pendant plus de deux heures. C’était très chouette à voir. N’empêche… 

L’anniversaire d’Ezra arrive d’ici quelques jours et j’ai un peu la pression. Je me demande quand même si c’est obligatoire de dépenser entre 300 et 800 euros pour l’anniversaire d’un enfant de 4 ans. Parce que oui, ce sont les prix forfaitaires proposés par Get Air aux États-Unis pour organiser un anniversaire dans ses murs. Et dans ce prix, le gâteau et le cadeau ne sont pas inclus.

Règle numéro 2: 500 dollars au minimum tu dépenseras

La réponse est: oui, aux États-Unis, c’est tout à fait habituel. Jessica Simpson a mis en place une fête d’anniversaire sur le thème de VaÎana avec un imitateur du demi-dieu Maui et Tracy Morgan, star de “30 Rock”, a organisé sa fête au Dylan’s Candy Bar et a fait venir les Minions à l’anniversaire de sa fille de 4 ans. La privatisation du lieu peut coûter jusqu’à 7.000 dollars mais les forfaits “plus modestes” commencent à 500 dollars. C’est en fait le minimum investi en moyenne par les parents ici. Mais c’est un minimum: de plus en plus d’Américains vont jusqu’à faire appel à des organisateurs d’événements pour l’anniversaire de leurs jeunes enfants et font grimper la note.

Sur le site mom.com, une maman explique les postes de dépense: “On vit dans un petit appartement, donc il faut louer un endroit. Puis, il y a le gâteau. Les décorations. Les goodie bags, les boissons et la nourriture.” Elle a fait un sondage sur Facebook. En moyenne, comme je vous le disais, les mères dépensent 500 dollars pour l’anniversaire de leur progéniture (sans compter le cadeau). Mais “six mères ont dit qu’elles avaient dépensé entre 1.000 et 2.000 dollars pour la fête d’anniversaire de leur enfant.”

Les anniversaires d’enfants aux États-Unis sont des business comme les autres.  

Règle numéro 3: aux enfants invités, des cadeaux tu offriras

Parmi les petits détails, j’ai donc constaté qu’en Californie, on offrait systématiquement un goodie bag aux enfants invités. Samedi, Ezra a reçu des moustaches à se coller sur son visage, une catapulte et autres objets du même acabit. Des babioles avec lesquelles il joue 5 minutes avant soit de les perdre, soit de s’en désintéresser, soit de les casser.

Règle numéro 4: devant les invités, tes cadeaux tu n’ouvriras pas

J’ai remarqué que l’enfant qui fêtait son anniversaire n’a pas ouvert ses présents devant les invités. Tout était accumulé en bout de table, bien en vue. Pourquoi? Je vous l’explique dans la suite de l’article que vous pouvez lire sur Sea You Son.

  1. Les signes qui permettent d’identifier que votre enfant est victime de harcèlement sur internet

    Les signes qui permettent d’identifier que votre enfant est victime de harcèle­ment sur internet

    L'hyper-connectivité des enfants et adolescents, avec une présence active sur les réseaux sociaux, exposent ceux-ci aux risques de harcèlement sur internet ou "cyber-intimidation", un phénomène en constante augmentation. Certains signes, comme des changements de comportement, peuvent aider à déceler un tel problème, parfois difficile à distinguer de ceux liés à l'enfance en général, souligne vendredi dans un communiqué la société de sécurité informatique Eset.