Plein écran
© thinkstock

J’ai essayé d’inscrire mon fils à l’école publique américaine: je n’imaginais pas que ça se passerait comme ça

BlogNotre journaliste Déborah Laurent est installée en Californie une grande partie de l’année. L’occasion pour 7sur7 de vous fournir l’information la plus rapide et la plus complète possible (merci le décalage horaire!). Et l’occasion pour elle de constater les différences culturelles impressionnantes avec notre plat pays et d’apprendre à vivre en famille loin de tous. Elle en parle sur son blog personnel Sea You Son (et sur Instagram iciFacebook ici et YouTube ici). Nous vous proposerons chaque mardi l’un de ses articles de blog ici.

Je vous l’avais dit ici et j’en avais même fait une vidéo sur YouTube: l’école américaine actuellement fréquentée par mon fils de 4 ans à Palm Springs est privée et me coûte 700 dollars/mois. L’école publique et donc gratuite commence à 5 ans en Californie, en Kindergarten. L’année scolaire commence au mois d’août. Ezra soufflera ses 5 bougies en décembre, j’avais dans l’espoir de pouvoir l’inscrire dans une classe de TK, comprenez Transitional Kindergaten. Mon espoir a tourné court. Je vous explique…

Il faut 5 ans révolus pour entrer dans ce qu’on peut considérer comme la 3e maternelle belge : le Kindergarten. Je le savais. Mais je savais aussi qu’il existait des classes de Transitional Kindergarten (ou de Pre-K, c’est pareil), qui acceptent les enfants de 4 ans et demi. Ce que je ne savais pas, c’est que les enfants doivent fêter leurs 5 ans entre le 2 septembre et 2 décembre pour pouvoir avoir une chance d’y entrer. En Californie du moins, c’est comme ça que ça se passe. Chaque État a son propre mode de fonctionnement, je n’ai pas regardé comment ça se passait ailleurs. Mon fils est du 17 décembre et les Américains sont très pointilleux sur le réglement: la loi, c’est la loi, on ne la discute pas.

À 15 jours près, je suis obligée de le laisser dans le privé, en preschool. Je paierai donc une année supplémentaire d’école à 700 dollars par mois. Ce n’est pas tant ça qui m’ennuie (même si bon, on ne va pas se mentir, l’économie aurait clairement été bonne à prendre) mais le fait qu’il va rester dans sa toute petite école de quatre classes: j’ai peur qu’il s’y ennuie.

Mais j’ai accepté mon sort. Ou plutôt celui de mon fils. Mais je vous fais quand même un petit article pour vous raconter comment fonctionnent les inscriptions en Kindergarten. Parce que, vous vous en doutez, il y a de quoi dire…

On n’inscrit pas son enfant où on veut

D’abord, il faut savoir qu’on ne peut pas inscrire son enfant dans n’importe quelle école publique américaine. L’école qu’il peut fréquenter doit faire partie de notre district, soit de notre quartier. Par exemple, à Palm Springs, les écoles publiques sont rassemblées sous le giron du Palm Springs Unified School District. C’est l’adresse de notre habitation qui va définir l’école dans laquelle on peut inscrire Ezra. Sur le site de chaque district, on a la possibilité de voir quelle école nous est attribuée. En tapant mon adresse, voici ce que j’obtiens comme résultat.

Plein écran
© DR

Je vous mets un tableau ici pour mieux situer les âges auxquels correspondent ces noms dans l’école publique américaine.

Plein écran
© DR

Si je reste domiciliée à cette adresse, je devrai donc inscrire mon fils dans un premier temps à la Cahuilla Elementary School. Les inscriptions à l’école publique américaine se font aux alentours des mois de janvier-février. L’histoire pourrait s’arrêter là. Sauf que l’école est notée 5/10 sur le site référence des parents américains: greatschools.org. Ce site cote les écoles en fonction de critères que je trouve, pour certains, douteux... Lisez la suite sur le blog en cliquant ici.

  1. “Les femmes devraient attendre la retraite pour avoir des enfants”

    “Les femmes devraient attendre la retraite pour avoir des enfants”

    Les femmes belges devront encore travailler jusqu'au 27 mars 2020 pour rattraper le montant qu'un homme a, lui, déjà gagné au terme de l'année 2019, selon l'association Zij-kant. Soit 87 jours de travail en plus pour la même rémunération. La meilleure manière pour une femme de gagner autant qu'un homme est d'attendre la pension pour commencer à faire des enfants, suggère avec provocation l'organisation, dans sa campagne "Equal Pay Day".
  2. 26 logements sociaux ont été rénovés à Jumet
    Play

    26 logements sociaux ont été rénovés à Jumet

    La Société Wallonne du Logement (SWL) a instauré un programme appelé Pivert 2. Celui-ci cible les logements dont la consommation est la plus élevée. Ensuite, il vise à les rénover de manière innovante et durable. Objectif: atteindre une performance énergétique globale de 90 kilowatt-heures par an et par mètre carré. Soit une consommation de neuf litres de mazout par an et par mètre carré ou de neuf mètres cube de gaz par an et par mètre carré.