Plein écran
Le rehausseur à emporter partout avec soi. © Mifold

L'accessoire indispensable à emmener en vacances

Un rehausseur ultra compact pour enfants aussi sûr qu’un rehausseur classique.

Vacances en avion, trajets en car, en taxi ou VTC, covoiturage sont autant de situations où un enfant n’a pas de système de sécurité adapté, que ce soit par manque de place ou d’équipement, parce qu’un siège auto est trop encombrant pour être emmené partout avec soi et qu’il alourdit aussi la note de la location de voiture. Pour autant, on ne plaisante avec la sécurité des enfants à bord, même en vacances à l’autre bout du monde. C’est ainsi qu’est née l’idée de concevoir un rehausseur portable que l’enfant pourrait emporter partout avec lui et qui lui assurerait une sécurité totale.

Plein écran
Un rehausseur ultra compact. © Mifold

Contrairement au rehausseur classique qui rehausse l’enfant en position adulte, mifold adapte la ceinture à la taille de l’enfant. Conforme à la réglementation européenne, il est conçu pour les enfants entre 15 et 36 kilos (groupe 2-3). Grâce à sa taille, il se glisse dans un sac à main, dans le cartable de l’enfant ou le sac de voyages et peut donc s’adapter à toute situation comme un séjour chez les grands-parents qui ne possèdent pas nécessairement le matériel adéquat, la sortie de l’école quand il faut récupérer un enfant de plus ou encore quand la voiture est trop petite pour accueillir trois rehausseurs à l’arrière. Mifold a été pensé pour équiper votre enfant et non votre voiture: il se glisse facilement dans un cartable et est simple et rapide à installer. Tout simplement génial!

Mifold est vendu au prix de 59,90 euros et est disponible chez FNAC, Amazon, Bol.com et AS-Adventure.

  1. Faut-il une loi pour interdire la fessée? L’avis des experts

    Faut-il une loi pour interdire la fessée? L’avis des experts

    Si aujourd’hui, tout le monde s’accorde pour dire qu’un enseignant ne doit jamais lever la main sur un enfant, la fessée à la maison gravite dans un flou artistique qui met bien des parents mal à l’aise. Nombreux sont ceux qui ont encore le réflexe de taper sur les doigts, les fesses voire la joue de leur enfant lorsque celui-ci est ingérable. Mais à ne pas accepter ce geste venant d’un proche. En France, la question de la fessée éducative fait débat depuis longtemps et en Belgique, on commence à murmurer qu’il convient de l’interdire. Entre pulsion honteuse et “ça remet les idées en place”, où vous situez-vous?
  2. Elle photographie sa fille soutenant son petit frère en pleine chimio
    Play

    Elle photograp­hie sa fille soutenant son petit frère en pleine chimio

    Une mère de Princeton, au Texas, partage sur Facebook plusieurs clichés de moments d’intimité familiale. Sur ceux-ci, on voit comment la famille endure avec Beckett, le cadet de quatre ans, sa maladie. Le petit garçon a été diagnostiqué en avril 2018: une leucémie lymphoïde chronique qui touche les cellules du sang produites par la moelle osseuse. Sur l’une des images, on voit sa sœur aînée, à peine plus grande que lui, le soutenir durant la chimiothérapie.
  3. Les questions à poser à votre enfant à son retour de l'école
    Blog

    Les questions à poser à votre enfant à son retour de l'école

    Notre journaliste Déborah Laurent est installée en Californie une grande partie de l’année. L’occasion pour 7sur7 de vous fournir l’information la plus rapide et la plus complète possible (merci le décalage horaire!). Et l’occasion pour elle de constater les différences culturelles impressionnantes avec notre plat pays et d’apprendre à vivre en famille loin de tous. Elle en parle sur son blog personnel Sea You Son (et sur Instagram ici et Facebook ici). Nous vous proposerons chaque mardi l’un de ses articles de blog ici.