Plein écran
© thinkstock

L'avenir surprenant (et un peu effrayant) de la contraception

La pilule vit-elle ses dernières années? Après les problèmes de santé rencontrés par les femmes prenant des pilules de troisième génération, les scientifiques cherchent une nouvelle manière de contrôler les grossesses. D'ici 2018, on pourrait ainsi trouver sur le marché un dispositif qui s'éteint quand on le souhaite.

Le dispositif MIT se présente sous forme de puce implantable. Elle s'installe sous la peau (dans les fesses, l'abdomen ou le bras) et fonctionne sans fil à l'aide d'une télécommande. On peut la garder jusqu'à 16 ans.

Créé par une start-up informatique basée dans le Massachusetts, le projet est soutenu par Bill Gates.

Cette puce distribue 30 mcg de lévonorgestrel, une hormone déjà utilisée dans d'autres contraceptifs, par jour grâce à une impulsion électrique. Quand une femme souhaite avoir un enfant, elle éteint le dispositif le temps nécessaire à l'aide d'une télécommande. Robert Farra, qui travaille sur le MIT, estime que c'est un système "très commode".