L’excès d’hygiène nocif pour les enfants? “Le moment est venu de régler cette question”

L’excès d’hygiène ne nuit pas à la santé de vos enfants et les exposer aux microbes ne leur est pas forcément bénéfique, contrairement à cette vieille croyance bien ancrée dans la société.  

Plein écran
Illustration © Getty Images/Johner RF

Le dernier rapport de la Royal Society for Public Health (RSPH), une organisation caritative britannique, veut clarifier cette légende urbaine une bonne fois pour toutes. Les allergies seraient la conséquence d’une trop grande propreté? “Le moment est venu de régler cette question”, affirme Sally Bloomfield, professeure à la London School of Hygiene, relatent le Guardian et Slate

Hygiène des mains

Ainsi, si jouer dehors est évidemment bénéfique pour les enfants et les confronte aux bactéries utiles, respecter une hygiène irréprochable des mains, avant les repas ou après être allés aux toilettes, reste essentiel. Les mains représentent en effet le premier lien de transmission des microbes. 

Antibiotiques 

Quant aux antibiotiques, le rapport déconseille la résistance de principe, une habitude très répandue depuis quelques années, et invite les parents à stopper soigneusement les infections quand elles apparaissent chez leurs enfants au risque de les voir s’aggraver. 

Nettoyage domestique

Au sein du foyer, le nettoyage intensif du sol ou le récurage quotidien de la cuvette des toilettes sont loin d’être indispensables. En revanche, la RSPH insiste sur la nécessité de veiller à la propreté des surfaces de préparation des aliments (planche à découper, plan de travail, etc.), de laver régulièrement les essuie-vaisselle et de renouveler périodiquement les lavettes et autres éponges d’entretien. 

  1. Faut-il une loi pour interdire la fessée? L’avis des experts

    Faut-il une loi pour interdire la fessée? L’avis des experts

    Si aujourd’hui, tout le monde s’accorde pour dire qu’un enseignant ne doit jamais lever la main sur un enfant, la fessée à la maison gravite dans un flou artistique qui met bien des parents mal à l’aise. Nombreux sont ceux qui ont encore le réflexe de taper sur les doigts, les fesses voire la joue de leur enfant lorsque celui-ci est ingérable. Mais à ne pas accepter ce geste venant d’un proche. En France, la question de la fessée éducative fait débat depuis longtemps et en Belgique, on commence à murmurer qu’il convient de l’interdire. Entre pulsion honteuse et “ça remet les idées en place”, où vous situez-vous?
  2. Elle photographie sa fille soutenant son petit frère en pleine chimio
    Play

    Elle photograp­hie sa fille soutenant son petit frère en pleine chimio

    Une mère de Princeton, au Texas, partage sur Facebook plusieurs clichés de moments d’intimité familiale. Sur ceux-ci, on voit comment la famille endure avec Beckett, le cadet de quatre ans, sa maladie. Le petit garçon a été diagnostiqué en avril 2018: une leucémie lymphoïde chronique qui touche les cellules du sang produites par la moelle osseuse. Sur l’une des images, on voit sa sœur aînée, à peine plus grande que lui, le soutenir durant la chimiothérapie.
  3. Les questions à poser à votre enfant à son retour de l'école
    Blog

    Les questions à poser à votre enfant à son retour de l'école

    Notre journaliste Déborah Laurent est installée en Californie une grande partie de l’année. L’occasion pour 7sur7 de vous fournir l’information la plus rapide et la plus complète possible (merci le décalage horaire!). Et l’occasion pour elle de constater les différences culturelles impressionnantes avec notre plat pays et d’apprendre à vivre en famille loin de tous. Elle en parle sur son blog personnel Sea You Son (et sur Instagram ici et Facebook ici). Nous vous proposerons chaque mardi l’un de ses articles de blog ici.