epa
Plein écran
© epa

La polémique redouble sur l'avortement en Espagne

Victoire du droit à la vie pour les anti-avortement, retour à l'ère franquiste pour les autres, le gouvernement Espagnol de droite a amplifié la polémique sur l'avortement, en envisageant d'interdire l'IVG dans les cas de malformation.

  1. Que faire d’un cadeau de Noël qui ne nous plaît pas?

    Que faire d’un cadeau de Noël qui ne nous plaît pas?

    Mauvaise taille, mauvais modèle ou simplement mauvais choix: après les fêtes de Noël, nous nous retrouvons parfois avec des cadeaux dont nous n’avons pas l’utilité. Si le geste de la personne qui nous a offert le présent partait évidemment d’une bonne intention, il n’y a aucune honte à reconnaître qu’il ne nous plaît pas. Dès lors, que faire? L’échanger, le donner ou le revendre: voici les différentes options qui s'offrent à nous.
  1. Combien devrez-vous payer si vous laissez brûler votre chauffe-terrasse électrique durant une heure?
    Monenergie.be

    Combien de­vrez-vous payer si vous laissez brûler votre chauf­fe-terrasse électrique durant une heure?

    Le variant Omicron du coronavirus se propage très rapidement. Toutefois, le risque d’infection est encore toujours plus faible à l’air libre qu’à l’intérieur. Le chauffage de terrasse vous permet de rencontrer des gens à l’extérieur même lors des journées plus froides. Mais que consomme une telle source de chaleur électrique? Monenergie.be a calculé ceci.
  2. Après la politique de l’enfant unique, la Chine veut réduire les avortements sans raisons médicales

    Après la politique de l’enfant unique, la Chine veut réduire les avorte­ments sans raisons médicales

    Pékin a appelé lundi à réduire les avortements qui ne sont pas "nécessaires médicalement", au moment où la Chine, pays le plus peuplé du monde, tente de relancer son taux de natalité et d'encourager les couples à avoir plus d'enfants. Le gouvernement a publié de nouvelles directives sur la santé sexuelle des femmes, stipulant que les professionnels de santé doivent "promouvoir les examens pré-maritaux, des bilans de santé pré-grossesse" et "réduire les avortements qui ne sont pas nécessaires médicalement". Aucun détail n'a été fourni sur leur mise en œuvre.