Plein écran
© thinkstock

Les fonctionnaires américains vont avoir droit à trois mois de congé parental payé

Le Congrès américain a approuvé mardi la création d'un congé parental rémunéré de 12 semaines pour tous les fonctionnaires fédéraux, une mesure défendue par l'opposition démocrate et la fille de Donald Trump, Ivanka, très engagée sur la question.

La mesure, approuvée mardi par le Sénat, avait été saluée la semaine dernière par Ivanka Trump après son adoption à la Chambre des représentants.

Elle "va marquer un ENORME pas en avant pour faire du congé parental payé une réalité pour tous les Américains", avait commenté la conseillère spéciale du président, qui a fait de l'émancipation économique des femmes un de ses chevaux de bataille.

Après plusieurs mois de négociations, les démocrates ont obtenu que la mesure, qui concerne 2,1 millions d'employés civils dans le cas d'une naissance biologique ou d'une adoption, soit intégrée à une grande loi sur le budget militaire.

En échange, ils ont accepté de voter cette loi qui crée aussi la "Force de l'espace" chère à Donald Trump et aux républicains.

Ce congé parental est un rare exemple de consensus dans un environnement politique très polarisé. Il doit entrer en vigueur en octobre 2020, selon les démocrates. Ceux-ci souhaitent qu'il soit élargi au secteur privé, où ce sont les entreprises qui décident généralement d'octroyer ou non un congé parental rémunéré à leurs salariés.

La loi fédérale n'imposait jusqu'ici que douze semaines de congé parental non rémunéré, pour les fonctionnaires et les entreprises de plus de 50 salariés. Les nouveaux parents devaient utiliser leurs jours de congé-maladie ou de vacances pour rester plus longtemps auprès de leur enfant.

Certains Etats comme la Californie et New York paient également le congé parental de leurs fonctionnaires.

Les démocrates veulent aller encore plus loin et réclament un congé rémunéré de 12 semaines pour raisons familiales, qui permette à un salarié de rester auprès de son enfant ou de son conjoint malade. Un sujet sur lequel ils peuvent aussi compter sur le soutien d'Ivanka Trump.