Plein écran
© ANP

"Les parcs Disney devraient être interdits aux adultes sans enfants”

BlogNotre journaliste Déborah Laurent est installée en Californie une grande partie de l’année. L’occasion pour 7sur7 de vous fournir l’information la plus rapide et la plus complète possible (merci le décalage horaire!). Et l’occasion pour elle de constater les différences culturelles impressionnantes avec notre plat pays et d’apprendre à vivre en famille loin de tous. Elle en parle sur son blog personnel Sea You Son (et sur Instagram ici et Facebook ici). Nous vous proposerons chaque mardi l’un de ses articles de blog ici.

Les parcs Disneyland doivent être interdits aux adultes sans enfants. Voilà le message très énervé posté par une maman américaine sur Twitter. Après une virée à Disney World Orlando, en Floride donc, elle a exprimé sa frustration sur Facebook. Dans une tirade sans langue de bois, elle a expliqué qu’elle avait dû refuser à son fils de 3 ans un bretzel en forme de Mickey qu’il avait repéré, dans la file, dans les mains d’un adulte.

La maman a expliqué à son fils que la file était “très longue” et lui a promis qu’il l’aurait “plus tard”. L’enfant a pété les plombs. Fatigue, attente interminable, excitation maximale... Le cocktail n’est pas généralement pas terrible pour les marmots. Elle en veut à la femme qui mangeait son bretzel dans la file. Bon. Je ne suis pas sûre que le problème vienne vraiment de cette dame qui mangeait un bretzel... Mais le fond mérite débat: les parcs Disney doivent-ils vraiment être interdits aux adultes qui viennent sans progéniture? Je précise que je pose la question mais que je n’y réponds pas.

La maman s’énerve sur Facebook: “Disney World est un parc d’attractions FAMILIAL”, écrit-elle. “Ces millénaires IMMATURES jettent leur argent par les fenêtres pour des trucs pour lesquels ils n’ont aucun intérêt. Les gens sans enfants devraient être bannis. Les mamans sans enfants devraient être autorisées à dépasser toutes les files.” Pour la consoler, je lui rappelle que les familles ont la possibilité de ne faire la file qu’une fois et de se refiler l’enfant sur le quai tandis que les adultes s'éclatent...

J’admets m’être déjà interrogée sur le sujet. Pas de façon aussi brutale, mais avec une vraie curiosité... Qui sont ces adultes sans enfants qui font la file pour l’attraction “It’s a small world”? Je veux dire… Si je n’avais pas d’enfant, j’irais plutôt passer mon temps en terrasse dans un rayon de soleil ou bien à Tomorrowland au lieu de regarder des marionnettes chanter un titre entêtant. Ou à la limite je me ferais décoiffer dans le Rock’n’Roll Coaster. Quel intérêt y trouvent-ils? Qui sont ces jeunes adultes qui continuent à regarder La Petite Sirène, de leur plein gré, le dimanche matin alors que le cinéma pour adultes sort des pépites sans discontinuer? Je ne critique pas mais je cherche à comprendre. Parce que je vais à Disneyland pour voir les yeux de mon enfant briller. Les miens brillent parce que les siens brillent, vous voyez? Moi, seule, j’y vois assez peu d’intérêt du coup ça m’interpelle...

Quand je dis que je m’interroge... Je parle ici de la poignée d’attractions destinées aux tout petits, ceux qui n’ont pas encore les armes pour patienter une heure sans savoir ce qu’il y aura au bout. Petite note aux adultes sans enfants qui s’offusqueraient sur le fait que “c’est aux enfants d’apprendre à patienter”... Lisez la suite sur le blog en cliquant ici..