On ne choisit pas sa famille alors autant en rire

On ne choisit pas sa famille. A l'heure d'organiser les 65 ans de leurs parents, Laurent, Bénédicte et Clara le regrettent amèrement. Ces rares retrouvailles entre frère et soeurs tournent rapidement aux règlements de compte: ces trois-là s'aiment mais à les entendre, ils n'ont pas vécu la même enfance. Chacun a une vision particulière de sa famille en fonction de la place dans la fratrie que le destin lui a attribué. Au milieu des bons souvenirs, les amertumes et les non-dits ne sont jamais bien loin. "Chacun sa place" est joué au TTO depuis mercredi et c'est la pièce la plus chouette qu'on y ait vu depuis "Délivre-nous du mal".

On rit, on est ému, on pense à nos frère/soeur/parents (biffez la mention inutile) et ça provoque quelques discussions animées et sympathiques sur le sujet à la sortie. Au coeur de ce trio survitaminé, Véronique Gallo, ancienne enseignante qui a abandonné les bancs de l'école pour l'adrénaline des planches.

C'est elle qui signe la pièce et il n'y avait qu'elle pour jouer Béné, l'aînée au bord du divorce et de la crise de nerfs. A ses côtés, le génial Jean-François Breur est Laurent, le plus jeune de la famille, le chouchou de sa maman; et Catherine Decrolier dans le rôle de Clara, la prof autoritaire, la deuxième, "l'enfant qu'on fait pour que le premier ait un petit copain avec lequel jouer".

On vous conseille de réserver vos places ici avant que le bouche-à-oreille fasse son job et se charge de remplir la salle du Théâtre de la Toison d'Or. "Chacun sa place" y est joué jusqu'au 9 octobre. En attendant, filez sur YouTube découvrir (ou revoir) les capsules humoristiques de Véronique Gallo dans la peau d'une mère débordée, qui enchaîne les consultations psy en ligne. La famille, c'est décidément son rayon.

  1. “Coup de balayette et coups de poing” d’un éducateur sur des enfants en classe de neige
    Play
    Interview

    “Coup de balayette et coups de poing” d’un éducateur sur des enfants en classe de neige

    Marcinelle en Montagne est une initiative appréciée dans la région de Charleroi. Elle permet aux élèves des écoles communales de Charleroi, des écoles libres et de la Fédération Wallonie-Bruxelles présentes sur l’entité de Charleroi de partir au Mont Blanc entre les mois de janvier et mars. Mais cette année, un sérieux incident vient entacher le bon déroulement des opérations.