Plein écran
© DR

"Personne n'est à l'abri d'avoir un enfant harcelé ou un enfant harceleur"

Ce sont des familles comme les autres. Il y a d'un côté la famille Mariani, de l'autre la famille Kessler. Les parents ont leurs soucis, leurs inquiétudes. Il y a quelques petits mensonges qu'on fait pour garder la face et ne pas bouleverser ceux qu'on aime, ou les décevoir. Rien de grave, tant qu'il y a de l'amour. Ce sont des parents aimants, attentionnés même si débordés et préoccupés. Des gens normaux avec des enfants qui semblent l'être aussi.

Plein écran
© XO Editions

Amélie Antoine nous raconte, dans la première partie du livre "Raisons Obscures", les jours qui s'écoulent du point de vue des parents. On n'imagine pas qu'en fait, au coeur de l'une de ces familles, il y a un enfant harcelé à l'école et dans l'autre, un enfant harceleur. Ce sont eux qui auront la parole et qui referont l'histoire dans la deuxième partie du roman. On comprend que certains événements anodins selon le point de vue des parents ont eu un impact monstrueux sur leurs enfants et les ont mis sur un chemin sur lequel ils n'auraient pas forcément dû se trouver. C'est tragique et bouleversant.

Amélie Antoine nous explique que ce qui l'intéressait "plus que le harcèlement" à proprement parler, c'était de savoir "comment des parents peuvent passer à côté de cette souffrance-là"? Elle-même maman, elle le sait: elle n'est pas à l'abri de passer à côté des drames qui se joueraient dans la vie de ses enfants. "Personne n'est à l'abri d'avoir un enfant harcelé ou d'avoir un enfant harceleur. Les parents dépeints dans le livre ne sont pas démissionnaires. Ils passent du temps avec leurs enfants, ils ont leurs problèmes et leurs préoccupations mais ils aiment leurs enfants."

Amélie Antoine ne juge pas ses personnages, qu'importe la violence de certains gestes posés par l'enfant harceleur. "J'essaie de ne pas dire que telle personne est coupable. J'essaie de les comprendre tous, même l'enfant qui harcèle." Le plus horrible, c'est que celui-là, et on ne vous dit pas son nom pour éviter tout spoiler qui gâcherait votre plaisir de lecture, il a choisi sa cible au hasard. "La victime est interchangeable. Si ce n'était pas elle, ça serait une autre..." Ca lui tombe dessus, sans qu'elle ne puisse rien y faire. C'est injuste et de cette injustice naît un roman bouleversant.

"Raisons Obscures" chez XO Editions, disponible, entre autres, sur Amazon, ici.