Plein écran
© Getty Images/iStockphoto

Première levée de fonds internationale de 3 millions d’euros pour Bsit, l'appli des babysitters

Bsit  poursuit son développement avec une troisième levée de fonds - cette fois-ci, d’envergure internationale.

Depuis 4 ans, l’application mobile Bsit permet de trouver des babysitters près de chez soi, recommandés par ses proches, pour des babysittings occasionnels, les sorties d’écoles ou faciliter l’entraide entre parents.

“Le problème des parents modernes, c’est qu’on a de moins en moins de temps: du temps pour les enfants, du temps pour ses passions, pour sa carrière… Bsit, c’est la solution pour que chaque parent puisse retrouver ce temps et se simplifier la vie”, explique Dimitri De Boose, co-fondateur & CEO de Bsit et papa de quatre filles. 

Un niveau de confiance inégalé

En tête de cette levée de 3 millions: Connect Ventures, qui soutient des projets tels que Citymapper, Typeform, Curve et Side. Sitar Teli, Partner chez Connect Ventures, estime que“Bsit a accompli ce qui me semblait impossible: une plateforme de garde d’enfants à deux côtés, dont l’approche unique permet d’offrir un niveau de confiance inégalé aux utilisateurs.”

Aux côtés de Connect participent Kima Ventures, Tiny.vc et plusieurs business angels de renom à l’international, tels que Jeremy LeVan, Errol Damelin et Divinia Knowles.

Vers Paris

La prochaine étape du développement de Bsit passe par Paris, où l’entreprise a ouvert un bureau et recrute six nouvelles personnes. La jeune start-up aux 360.000 utilisateurs entend y reproduire ses succès rencontrés en Belgique et au Luxembourg.

  1. 26 logements sociaux ont été rénovés à Jumet
    Play

    26 logements sociaux ont été rénovés à Jumet

    La Société Wallonne du Logement (SWL) a instauré un programme appelé Pivert 2. Celui-ci cible les logements dont la consommation est la plus élevée. Ensuite, il vise à les rénover de manière innovante et durable. Objectif: atteindre une performance énergétique globale de 90 kilowatt-heures par an et par mètre carré. Soit une consommation de neuf litres de mazout par an et par mètre carré ou de neuf mètres cube de gaz par an et par mètre carré.
  2. “Maëlle, ce n’était pas du harcèlement scolaire”, elle n’est pourtant pas la seule de l’école

    “Maëlle, ce n’était pas du harcèle­ment scolaire”, elle n’est pourtant pas la seule de l’école

    À la fin du mois de janvier, Maëlle (15 ans) a décidé de se donner la mort. Elle faisait l’objet d’un harcèlement de la part de plusieurs élèves du Centre Scolaire Saint-Joseph Notre-Dame à Jumet (Charleroi). Toute l’école a été particulièrement affectée par cet événement. L’enquête judiciaire est toujours en cours. Pour l’instant, le Parquet de Charleroi se refuse à tout commentaire.