Rien n'indique que le coronavirus pourrait se transmettre pendant la grossesse ou l'allaitement

Rien n'indique pour le moment que le coronavirus pourrait se transmettre au fœtus lors de la grossesse ou au bébé pendant l'allaitement, écrivent des chercheurs louvanistes dans une étude publiée dans la revue médicale Tijdschrift voor Geneeskunde.

Illustration
Plein écran
Illustration © Getty Images/iStockphoto

Les scientifiques se sont basés, pour établir leur conclusion, sur les données disponibles dans la littérature internationale à propos de 37 femmes dont l'infection au Covid-19 a été confirmée. Les auteurs relèvent que les lignes directrices internationales ne recommandent pas d'éviter l'allaitement par les mères contaminées. Il est toutefois nécessaire de respecter des règles d'hygiène strictes pour éviter la transmission du coronavirus au bambin.

Impact observé sur la grossesse

Les chercheurs ont trouvé quelques exemples dans des études de femmes enceintes dont la contamination a pu avoir un impact négatif sur la grossesse, comme une naissance prématurée ou l'apparition de troubles respiratoires chez le nouveau-né. Cependant, les auteurs de l'étude belge soulignent que le lien de cause à effet avec l'infection n'est pas clair. Par ailleurs, 35 des 37 grossesses étudiées ont abouti à une césarienne mais un lien direct avec le Covid-19 n'est à nouveau pas clairement établi.

Aucune indication formelle

Bien que les femmes enceintes soient plus sensibles aux germes respiratoires et développent plus rapidement des infections respiratoires graves, il n'y a jusqu'ici aucune indication que le coronavirus empêche la femme contaminée de mener sa grossesse à son terme. Néanmoins, des complications et issues moins favorables à la grossesse ont été détectées chez les femmes enceintes qui avaient par le passé contracté une autre forme de coronavirus.

  1. Confinée au Maroc, la petite Yasmine désespère: “J’ai trop envie d’aller en Belgique”
    Play
    Interview

    Confinée au Maroc, la petite Yasmine désespère: “J’ai trop envie d’aller en Belgique”

    Plusieurs centaines de Belges sont actuellement bloqués au Maroc. Parmi eux, il y a des personnes âgées et des enfants qui perdent patience. D’autres manquent de médicaments. Mais le royaume chérifien a gelé toutes les liaisons aériennes depuis le 15 mars dernier et ce, jusqu’à nouvel ordre. En cause: la crise du coronavirus. Selon les Affaires Étrangères belges, le Maroc ne veut pas laisser partir les binationaux et Marocains résidant en Belgique. Pourtant, plusieurs de nos ressortissants ont uniquement la nationalité belge.
  2. Charleroi n’aura pas de PEPS ce printemps

    Charleroi n’aura pas de PEPS ce printemps

    La semaine dernière, la Ville de Charleroi avait décidé d’annuler les Plaines Éducatives de Proximité Saisonnières (PEPS) de Printemps suite à la crise du coronavirus. Deux exceptions toutefois: celle de Montignies-sur-Sambre et celle de Couillet. Des navettes étaient même prévues depuis le site de Monceau Cool Heures pour transporter les enfants vers la plaine de Montignies-sur-Sambre. Mais un événement récent a fait voler ces intentions en éclat.