Plein écran
© DR

Un jeu de société pour vivre le quotidien des sans-abri

L'asbl bruxelloise au service des plus démunis DoucheFlux prépare un jeu de plateau afin de présenter les difficultés de la vie dans la rue, où les joueurs devront entre autres trouver un logement et du travail.

Citation

- Si tu perds tous tes points de moral, tu fais quoi?

Citation

- On peut picoler, par exemple?

Citation

- Ok, picoler redonne des points de moral, mais alors ça doit être éphémère et ça doit avoir un effet secondaire, genre perdre des points de vie.

Citation

- Bien sûr, il y a toujours un effet négatif après la picole et puis ça ne marche pas tout le temps... Faisons en sorte que ça ne marche qu'une fois!

échange en réunion entre Nicolas Ovigneur du partenaire Let's Play Together et un précaire

"Le joueur qui garde le moral et finit par quitter la rue gagne la partie", explique le président de l'asbl Laurent d'Ursel, cité mardi par le site Bruzz. "Beaucoup de gens n'ont aucune idée de ce à quoi ressemble la vie des sans-abri. Au contraire, il y a beaucoup de clichés qui ne correspondent pas toujours", observe l'artiste.

À tester
Pensé comme un outil de sensibilisation du grand public, le jeu de société provisoirement baptisé "Outside!" a été élaboré sur base d'expériences de personnes en situation précaire. Le projet, qui demande encore quelques mois de travail, devrait se concrétiser en trois langues. Les plus curieux pourront déjà découvrir un avant-goût du jeu au Brussels Games Festival, les samedi 27 et dimanche 28 août au Parc du Cinquantenaire.

  1. Charleroi n’aura pas de PEPS ce printemps

    Charleroi n’aura pas de PEPS ce printemps

    La semaine dernière, la Ville de Charleroi avait décidé d’annuler les Plaines Éducatives de Proximité Saisonnières (PEPS) de Printemps suite à la crise du coronavirus. Deux exceptions toutefois: celle de Montignies-sur-Sambre et celle de Couillet. Des navettes étaient même prévues depuis le site de Monceau Cool Heures pour transporter les enfants vers la plaine de Montignies-sur-Sambre. Mais un événement récent a fait voler ces intentions en éclat.
  2. Plusieurs communes de la région de Charleroi ont fermé leurs parcs

    Plusieurs communes de la région de Charleroi ont fermé leurs parcs

    Les dernières mesures du Conseil National de Sécurité (CNS) contre la propagation du coronavirus sont plutôt restrictives. Pourtant, elles laissent la possibilité aux citoyens de faire de l’exercice physique ou de se promener dans les parcs sous certaines conditions. Malheureusement, certains ne respectent pas ces conditions. Plusieurs communes ou villes de la région de Charleroi ont pris une décision radicale.