Voici le meilleur jeu éducatif.
Plein écran
Voici le meilleur jeu éducatif. © DR

Voici les jouets de l’année 2020

La cérémonie du jouet de l’année s’est déroulée jeudi. L’événement est organisé par la Fédération Belge du Jouet. 38 produits ont été sélectionnés et répartis dans 11 catégories. Les gagnants ont été dévoilés. Les jeux Smartgames tirent leur épingle du jeu. 

  1. 9 bonnes raisons de n'avoir qu’un seul enfant
    Blog

    9 bonnes raisons de n'avoir qu’un seul enfant

    Quand on n'a pas encore d’enfant, on nous demande généralement: c’est pour quand? Quand on en a un, les gens ne tardent jamais à nous interroger sur la venue du petit deuxième. Quand on répond qu’il n’y aura pas de deuxième, ils nous regardent d'un air suspect (ça pourrait dire qu’on n’a pas aimé avoir notre enfant, puisqu’on n’est pas prêt à remettre ça) ou ils remettent en doute nos propos (“tu changeras d'avis, tu verras”). Avoir plusieurs enfants est la norme. Mais rappelons qu’on n’est pas obligés d’avoir des enfants avec deux ans d’écart pour être une “vraie” famille et qu’on n’est d’ailleurs même pas obligés d’en faire pour être considérés comme telle. Allons ici à contre-courant. Sans critiquer ceux qui ont fait plusieurs enfants, voici 9 raisons de n’en avoir qu’un.
  1. Des écoles ferment dans la région de Charleroi: “Plus d’enseignant sur le marché”

    Des écoles ferment dans la région de Charleroi: “Plus d’enseignant sur le marché”

    Le coronavirus progresse de façon exponentielle en Belgique. Le secteur de l’Horeca (Hôtellerie-Restauration-Cafés) a été mis hors circuit par le gouvernement fédéral afin de ralentir cette tendance. Pendant ce temps-là, les écoles continuent d’accueillir les enfants et les adolescents. C’est en dernier recours qu’elles devront fermer leurs portes. Pourtant, certaines d’entre elles dans la région de Charleroi sont déjà contraintes de le faire.
  2. La Ville de Charleroi a une priorité pour cette rentrée des classes

    La Ville de Charleroi a une priorité pour cette rentrée des classes

    Ce mardi 1er septembre, beaucoup d’élèves ont repris le chemin des écoles dans des circonstances très particulières. Le coronavirus est toujours bel et bien présent même s’il est sous contrôle et que les gosses de moins de douze ans ne semblent ni être particulièrement vulnérables à la maladie ni être d’importants transmetteurs de la maladie. De plus, les enfants ont accumulé de gros retards dans l’apprentissage suite à la longue fermeture des établissements scolaires due à ce virus.