1. Accroché au Cercle de Bruges, le Standard version Luka Elsner ne convainc toujours personne

    Accroché au Cercle de Bruges, le Standard version Luka Elsner ne convainc toujours personne

    Non, le Standard ne va pas (encore) mieux depuis l’arrivée de Luka Elsner. Pour leur deuxième rencontre sous les ordres de l’entraîneur slovène, les Rouches ont partagé l’enjeu (1-1, Bastien, Daland) face au Cercle de Bruges, avant-dernier du classement et privé de plusieurs atouts. Pourtant bien lancés par un but splendide de Bastien en début de match, les Liégeois ont ensuite éprouvé les pires difficultés à produire du jeu et se montrer dangereux devant le but de Didillon. Pire, sans un arrêt décisif de Bodart en seconde période, les principautaires auraient même pu s’incliner. Ce Standard ne décolle toujours pas et reste malade.
  2. L’Union s’impose à Eupen au terme d'un match à rebondissements, le match brièvement interrompu suite à des jets de projectiles sur Moris
    Mise à jour

    L’Union s’impose à Eupen au terme d'un match à rebondisse­ments, le match brièvement interrompu suite à des jets de projecti­les sur Moris

    Dans un match à rebondissements, l’Union Saint-Gilloise s’est imposée à Eupen (2-3) et a conforté sa place de leader au classement. En attendant le duel entre l’Antwerp et Bruges dimanche, les Bruxellois comptent trois points d’avance sur le champion en titre. A noter: la rencontre entre Eupen et l’Union a été brièvement interrompue suite à des jets de projectiles sur Anthony Moris, le gardien de l’USG.
  3. 42 millions d’euros débloqués, le geste de Marc Coucke: ce qu’il faut savoir sur le plan de sauvetage d’Anderlecht
    Mise à jour

    42 millions d’euros débloqués, le geste de Marc Coucke: ce qu’il faut savoir sur le plan de sauvetage d’Anderlecht

    Le Sporting d’Anderlecht espère finaliser un apport de capital de 42 millions d’euros dans les prochains mois. Mathias Declercq, le porte-parole d’Anderlecht, l’a confirmé vendredi à l’agence de presse Belga. Un plan financier est sur la table. Le président Wouter Vandenhaute investira également dans le club. L’accord doit assurer l’avenir d’Anderlecht sur le plan financier.
  1. Nouvelle claque pour Genk en Europa League
    Europa League

    Nouvelle claque pour Genk en Europa League

    Trois semaines après un sévère 0-3 à domicile contre le Dinamo Zagreb, le Racing Genk a subi le même sort sur la pelouse de West Ham, ce jeudi. Les Limbourgeois ont tenu tête aux Hammers pendant près d’une mi-temps avant de couler sur la pelouse du Stade Olympique de Londres. Et pourtant, rien n’est perdu pour les lauréats de la dernière Coupe de Belgique: si West Ham s’envole en tête du groupe, Genk reste à la lutte avec le Rapid Vienne et le Dinamo pour la deuxième place.
  2. Europa League: le partage de l’espoir pour l’Antwerp en Turquie

    Europa League: le partage de l’espoir pour l’Antwerp en Turquie

    Soirée à rebondissements pour l’Antwerp sur la pelouse du Fenerbahçe! Les Anversois ont rapidement mené en Turquie, avant de subir la loi d’Enner Valencia, double buteur en première période. Mais le Great Old n’a pas abdiqué et est finalement revenu au score grâce à Pieter Gerkens. L’Antwerp espérait une victoire pour se relancer complètement dans cette campagne européenne, ce premier point conquis à Istanbul permet au moins à Brian Priske et ses hommes de garder espoir.
  3. “Tout est détruit”: Radja Nainggolan montre les ravages de la tempête sur le Bosuil

    “Tout est détruit”: Radja Nainggolan montre les ravages de la tempête sur le Bosuil

    Il y a eu beaucoup de vent en Belgique la nuit dernière. Anvers en a fait l’expérience: une rafale a notamment provoqué l’effondrement d’une partie du toit du Bosuil. Radja Nainggolan a réagi à sa manière à cet épisode. L’Antwerp se déplacera ce jeudi soir au Fenerbahçe en Europa League. En revanche, le Great Old est censé recevoir Bruges dimanche à 13h30. Le match pourra-t-il se jouer?
  1. Sept minutes d’attente, penaltys généreux, penalty non-sifflé: un week-end de polémiques en Pro League

    Sept minutes d’attente, penaltys généreux, penalty non-sifflé: un week-end de polémiques en Pro League

    Avec l’intronisation d’une ligne 3D pour juger les situations de hors-jeu, l’arbitrage vidéo belge a accueilli une nouvelle technologie ce week-end. Et pourtant, jamais depuis son arrivée en Pro League, le VAR n’aura soulevé autant de débats que lors de cette onzième journée de championnat. Retour sur les phases qui ont fait polémique ce week-end sur les pelouses belges.
  1. Pro League: quatre à la suite pour Malines, le Beerschot s’enfonce

    Pro League: quatre à la suite pour Malines, le Beerschot s’enfonce

    Le FC Malines a aligné un quatrième succès d'affilée en allant s'imposer 0-1 au Beerschot dimanche dans le cadre de la 11e journée du championnat de Belgique. Grâce au but de Kerim Mrabti (30e), les Malinois se retrouvent en 5e position avec 19 points, trois de moins que le duo de tête composé par l'Union Saint-Gilloise et le Club Bruges. Le Beerschot, qui n'a toujours pas marqué un but sur six rencontres au Kiel, reste scotché à la dernière place (2 points).
  2. D1B: Mouscron prend l’eau à Lommel et s’enlise dans la crise

    D1B: Mouscron prend l’eau à Lommel et s’enlise dans la crise

    Mouscron a essuyé une nouvelle défaite 3-0 à Lommel dans le cadre de la 8e journée de la 1B Pro League. Arno Verschueren (20e), Koki Saito (67e) et Diego Rosa (80e) ont permis aux Limbourgeois de compter 13 points tout comme Waasland-Beveren, deuxième. Le REM est collé à la dernière place (2 points). A 20 heures, le RWDM (8 points, 7e), qui reste sur un succès à Deinze, tentera d'infliger au leader Westerlo (17 points) sa première défaite.