1. “Ce n’est pas un match amical”: certains clubs amateurs n’ont pas renoncé à jouer ce week-end

    “Ce n’est pas un match amical”: certains clubs amateurs n’ont pas renoncé à jouer ce week-end

    Enthousiastes à l’idée de retrouver l’ambiance des matches, les responsables et joueurs de clubs amateurs ont vite déchanté. Alors que tout semblait réglé pour une reprise depuis le 8 mai, un communiqué du Centre du crise adressée aux gouverneurs de provinces a changé la donne, jeudi dernier. La suite? 24 heures tumultueuses rythmées par des communications parfois alambiquées et une interdiction d’organiser des matches amicaux confirmée par l’ACFF (NDLR: association des clubs francophones de football). Annuler toutes les rencontres, unique solution? Non.
  2. Imbroglio autour des matches amicaux en extérieur: le sport amateur plongé en plein doute

    Imbroglio autour des matches amicaux en extérieur: le sport amateur plongé en plein doute

    Depuis le 8 mai dernier et l’instauration du plan “plein air”, de nombreux clubs amateurs s'attellent à programmer des matches amicaux afin de clôturer sur une note positive, une saison gâchée par la Covid-19. Les annonces pour trouver des adversaires ont plu cette semaine... avant la douche froide et un communiqué du Centre de crise aux gouverneurs des provinces. Ce vendredi après-midi, l’ACFF (NDLR: association francophone des clubs de football) assure que les matches amicaux ne “sont plus autorisés”. Le cabinet de la ministre des Sports Valérie Glatigny ouvre la porte à des oppositions entre deux équipes d'un même club. On fait le point.
  1. Un choc à la hauteur, mais pas de vainqueur entre Genk et Anderlecht

    Un choc à la hauteur, mais pas de vainqueur entre Genk et Anderlecht

    Du rythme, des espaces, des occasions, deux buts et un point chacun. Dans un duel très important dans la lutte pour la deuxième place, Genk et Anderlecht se sont neutralisés. Dans les deux dernières minutes de la partie, Mykhaylichenko a trouvé le poteau et Arteaga la barre transversale. Un parfait résumé des 90 minutes initiales: équilibre et indécision. Le grand vainqueur de la soirée, c’est le Club de Bruges qui pourra affronter l’Antwerp avec l’esprit un peu plus libéré, ce jeudi.
  1. Sambi Lokonga avant le match à Genk: “La défaite en Coupe me reste en travers de la gorge”

    Sambi Lokonga avant le match à Genk: “La défaite en Coupe me reste en travers de la gorge”

    Anderlecht ne sera pas champion cette année, mais la Ligue des Champions, le Sporting peut toujours rêver de l’accrocher. Pour y arriver, les Mauves devront toutefois refaire un écart de trois points en quatre jours avec et contre le Racing Genk, le vainqueur de la Coupe, qui a pris un départ canon dans ces Champions’ Playoffs et peut encore nourrir l’espoir de remporter le titre après sa victoire 3-0 contre le Club Bruges. Albert Sambi Lokonga, 21 ans, le capitaine, attend en tout cas une réaction de l’équipe après le partage 2-2 décroché avec pas mal de réussite dans les dernières secondes contre l’Antwerp, samedi dernier. “Cela fait deux semaines que nous ne nous entraînons pas correctement”, a-t-il confié.
  1. Barré par les datas, Mbokani répond à Anderlecht: “Moi, je cours intelligemment”

    Barré par les datas, Mbokani répond à Anderlecht: “Moi, je cours intelligem­ment”

    Non, Dieumerci Mbokani ne rejoindra pas Lior Refaelov à Anderlecht. Cité au Sporting, l’attaquant anversois semble avoir été recalé par la direction mauve après analyse de ses datas, les fameuses données chiffrées de plus en plus utilisées en amont du recrutement. “Moi je cours intelligemment, rétorque l’ancien pensionnaire du Parc Astrid dans une interview accordée à la Dernière Heure.
  2. “On a eu peur que les gens se foutent de nous”: Philippe “Friktish” revient sur la folle aventure des Héros du Gazon

    “On a eu peur que les gens se foutent de nous”: Philippe “Friktish” revient sur la folle aventure des Héros du Gazon

    Novembre 2015. Les téléspectateurs de la RTBF font connaissance avec les joueurs d’Yvoir B, “la pire équipe de Belgique”. Pas vraiment probants sur le terrain, les résultats d'audience, eux, sont excellents. Près de six ans plus tard, la figure emblématique de l'émission, Philippe “Friktish” Leclercq, porte un regard nostalgique et positif sur cette expérience singulière.