1. “Mes deux mains, mes deux jambes”: moqué pour cette ancienne séquence, Stéphane Pauwels s’explique enfin

    “Mes deux mains, mes deux jambes”: moqué pour cette ancienne séquence, Stéphane Pauwels s’explique enfin

    Invité de l’émission Les Visiteurs du Soir sur LN24 pour évoquer notamment la campagne des Diables Rouges à la Coupe du monde, Stéphane Pauwels est revenu sur sa fameuse prédiction erronée sur le transfert de Kylian Mbappé, une séquence datant de 2017 que l’on voit régulièrement circuler sur les réseaux sociaux et pour laquelle il est régulièrement moqué.
  1. Kevin De Bruyne, symbole d’une Belgique au bord du gouffre
    Mondial 2022

    Kevin De Bruyne, symbole d’une Belgique au bord du gouffre

    Il était, avec Thibaut Courtois et compte tenu du manque de rythme d’Eden Hazard et des pépins physiques de Romelu Lukaku, le grand espoir des Diables Rouges avant le coup d’envoi du Mondial. Il devait guider la Belgique au Qatar. Mais il passe, pour l’instant, à côté de son tournoi. À la fois frustré et frustrant, Kevin De Bruyne incarne une Belgique en panne de repères. Mais il lui reste, au moins, un match pour inverser cette tendance.
  2. Le couac qui change tout: les Diables en grand danger après leur revers face au Maroc

    Le couac qui change tout: les Diables en grand danger après leur revers face au Maroc

    La douche froide. Battus à l’usure par une équipe du Maroc déchaînée (0-2), les Diables concèdent leur première défaite en phase de poules d’un Mondial au XXIe siècle. Une désillusion qui arrive au mauvais moment: la qualification de la Belgique pour les huitièmes de finale est maintenant compromise, et le match face à la Croatie jeudi apparaît comme une vraie finale. D’ici-là, cette nouvelle panne des hommes de Roberto Martinez ne manquera pas de faire (beaucoup) parler...
  1. Roberto Martinez revient sur la prise de bec entre De Bruyne et Alderweireld: “On n’arrivait pas à joindre Kevin”
    Mondial 2022

    Roberto Martinez revient sur la prise de bec entre De Bruyne et Alderwei­reld: “On n’arrivait pas à joindre Kevin”

    Malgré un pressing intense du Canada en première période, la défense belge a tenu bon mercredi lors de la victoire poussive 1-0 face aux Canadiens pour la première journée du groupe F de la Coupe du monde de football. Avant le début du tournoi, des critiques ont été émises envers Toby Alderweireld et Jan Vertonghen, les deux certitudes du trio défensif de Roberto Martinez, pour leur âge avancé. Pour la troisième place, Leander Dendoncker a été préféré à Zeno Debast, fixant le trio défensif pour la suite de ce Mondial.
  2. Charleroi-Malines arrêté: le Sporting écope de 75.000 euros d'amende et risque trois matches à huis clos

    Charleroi-Malines arrêté: le Sporting écope de 75.000 euros d'amende et risque trois matches à huis clos

    Le Sporting de Charleroi a écopé une amende de 75.000 euros de la Pro League à la suite de l'arrêt du match contre Malines, a indiqué mercredi le club carolo, qui risque en outre plusieurs matches à huis clos. Le parquet de l'Union belge de football a, selon le club, requis trois matches à huis clos dont un pour l'entièreté du stade. "Sur le plan sportif, le Sporting a également perdu 3 points précieux au classement et dans la course aux PO Europe, l'objectif assumé de la saison", ajoute le club.
  3. Le Canada, un revenant ambitieux et talentueux sur la route des Diables
    Mondial 2022

    Le Canada, un revenant ambitieux et talentueux sur la route des Diables

    Jour J pour les Diables Rouges qui défieront ce mercredi un adversaire nettement moins expérimenté en ouverture de leur Mondial 2022. Mais si le Canada n’a plus participé à la Coupe du monde depuis plus de 30 ans, les Canucks n’ont pas fait le voyage jusqu’au Qatar pour faire de la figuration. Ils sont ambitieux et, avec des talents comme Alphonso Davies, Jonathan David ou Tajon Buchanan, ils ont des atouts pour briller au Mondial. Zoom sur un adversaire que la Belgique du foot va découvrir ce soir sur la pelouse du Stade Ahmed bin Ali.
  1. La Pro League réagit à la polémique ‘One Love’: les capitaines de D1B appelés à porter un brassard arc-en-ciel ce week-end

    La Pro League réagit à la polémique ‘One Love’: les capitaines de D1B appelés à porter un brassard arc-en-ciel ce week-end

    La Pro League a lancé lundi un appel vers les équipes de Challenger Pro League pour qu'elles portent un brassard arc-en-ciel ce week-end, lors de la 15e journée de championnat. L'organisation qui régit le football professionnel en Belgique souhaite ainsi répondre aux menaces de sanction formulées par la FIFA à l'égard de ceux qui prévoyaient de porter un brassard One Love à la Coupe du monde au Qatar.
  1. Les Diables piégés par l'Égypte à quelques jours du Mondial
    Mondial 2022

    Les Diables piégés par l'Égypte à quelques jours du Mondial

    Dernier test manqué pour les Diables Rouges à cinq jours de leur entrée en lice contre le Canada lors du Mondial au Qatar. Les hommes de Roberto Martinez, peu rassurants, ont été piégés par l’Égypte de Mohamed Salah, dans leur seul et unique match de préparation en vue de la Coupe du monde, vendredi sur la pelouse du stade international Jaber Al-Ahmad de Koweït City. De nombreux joueurs en manque de rythme ont pu engranger du temps de jeu, à l’image d’un Loïs Openda buteur et d’un Eden Hazard décevant qui a disputé un peu plus de 70 minutes.
  2. Didier Lamkel Zé à l'amende après sa vidéo provocante dans les vestiaires

    Didier Lamkel Zé à l'amende après sa vidéo provocante dans les vestiaires

    Le Conseil disciplinaire pour le football professionnel a infligé une amende de 1000 euros à l'attaquant camerounais de Courtrai Didier Lamkel Zé à la suite de sa vidéo provocante filmée dans les vestiaires après le match entre Courtrai et l'Antwerp qu'il avait diffusée sur Instagram. La séquence incriminée a été jugée inacceptable. Le joueur reste sous le coup de deux journées de suspension avec sursis jusqu'au 23 novembre 2023.
  1. Anderlecht ne va pas conserver Robin Veldman comme T1 et lui cherche un successeur

    Anderlecht ne va pas conserver Robin Veldman comme T1 et lui cherche un successeur

    Robin Veldman, qui assure l'intérim à la tête de l'équipe première d'Anderlecht depuis le licenciement de Felice Mazzu le 24 octobre, va rester au club mais en tant qu'entraîneur assistant, a indiqué mardi Wouter Vandenhaute, le président du RSCA, lors de la présentation à la presse du Danois Jesper Fredberg, nouveau CEO Sports du club bruxellois. Ce qui signifie qu'un nouveau T1 arrivera prochainement au Parc Astrid.
  1. “Je ne suis pas devenu nul”: Eden Hazard en toute franchise sur sa situation personnelle et la concurrence avec Trossard

    “Je ne suis pas devenu nul”: Eden Hazard en toute franchise sur sa situation personnel­le et la concurren­ce avec Trossard

    Eden Hazard a été le premier Diable à se présenter en conférence de presse à Tubize avant le départ pour le Qatar. Loin des points presse convenus où l’on tire peu d’enseignements, l’échange avec les journalistes a été plutôt instructif et franc. Aucune question n'a été éludée. Ni par les journalistes ni par le Brainois qui a notamment estimé que Leandro Trossard “méritait plus” que lui de jouer en regard de sa forme récente. Il a également annoncé sa volonté de "montrer à la Belgique qu’elle peut toujours compter sur son capitaine”. Morceaux choisis.
  2. Qui sont ces Ultras qui prennent notre football en otage?

    Qui sont ces Ultras qui prennent notre football en otage?

    Le football belge est en crise. Des balles de tennis et des fumigènes ont atterri sur la pelouse de Charleroi le week-end dernier. À Anderlecht, des feux d'artifice ont perturbé le duel face à Genk. À chaque fois, au grand dam de la grande majorité du stade. Les fauteurs de trouble, baptisés “Ultras”, ne sont que quelques dizaines, tout au plus quelques centaines. Suffisant pour provoquer l’arrêt de rencontres. Entre autres. Qui sont ces supporters fanatiques? Comment leurs groupes sont-ils régis? Que faire pour contrer les débordements? Focus.