Plein écran
Vincent Kompany s’excuse devant les supporters © BELGA
4
FIN
2
  • Ilombe Mboyo 52' 73'
  • Hervé Kage 57'
  • Kristof D'Haene 79'
  • Samir Nasri 26'
  • Michel Vlap 66'

4 buts encaissés, les excuses de Kompany: Anderlecht a pris l’eau à Courtrai

Incompréhensible prestation des Mauves. Après une première période satisfaisante conclue par un avantage au score mérité (1-0), Anderlecht a complètement coulé au retour des vestiaires pour finalement s’incliner lourdement (4-2). Le triste 2 sur 12 du Sporting, qui ne s’est toujours pas imposé en Pro League, rend la situation urgente.

Le match

L’image est particulièrement forte. Vincent Kompany, la main sur le cœur, qui présente ses excuses devant les supporters d’Anderlecht à la fin de la rencontre. Le défenseur prouve ce qu’il avait affirmé à son arrivée: il est prêt à tout prendre pour lui lorsque les temps sont durs pour la maison mauve. 

La prestation du défenseur a été à l’image de son équipe. Sérieux et appliqué en première période, il a été complètement dépassé au retour des vestiaires. Même s’il a été impliqué sur minimum deux buts courtraisiens, le Diable n’est pas le seul responsable de la débâcle anderlechtoise. C’est tout le collectif mauve qui s’est écroulé en seconde période. 

Les 45 premières minutes étaient pourtant de si bonne facture qu’on ne voyait pas comment les trois points pouvaient échapper aux Mauves. Et puis d’un coup, patatra. La faute aussi à une équipe de Courtrai beaucoup plus tranchante. Anderlecht est passé de tout à rien. Les belles séquences ont laissé place à une défense gruyère et à une attaque inoffensive. En quatre occasions, Courtrai a marqué quatre fois. Et même dos au mur, les Mauves n’ont pas su trouver cet esprit de rébellion.

Anderlecht n’a toujours pas connu les joies de la victoire cette saison en championnat. Le triste 2 sur 12 a de quoi inquiéter. Les supporters mauves pourront se rassurer en constatant que cette équipe est au-dessus du lot lorsqu’elle joue ensemble, comme en première période. En attendant, un succès vendredi prochain contre Genk est primordial pour ne pas (déjà) tomber dans une mini-crise...

L’homme du match: Hervé Kage

Ilombe Mboyo, auteur d’un doublé, aurait pu être cité, mais la montée au jeu d’Hervé Kage au retour des vestiaires a tout de même changé la mentalité de Courtrai. Percutant et efficace, le joueur de 30 ans a amené ce qu’il manquait en première période aux locaux. D’une belle tête catapultée au fond des filets, c’est Kage qui a inscrit le deuxième but de son équipe. Une vraie bouffée d’air frais pour Courtrai et un coaching gagnant pour Yves Vanderhaeghe.

Plein écran
© BELGA

Le moment marquant: le premier but de Courtrai

Du côté d’Anderlecht, tout allait bien jusqu’à ce penalty. Un tournant du match d’autant plus regrettable pour les Mauves que la décision de l’arbitre est discutable. Lors d’un contact dans la surface, Sandler met le pied mais ne semble pas déstabiliser son adversaire. Le point de penalty est tout de même désigné. Le VAR est consulté mais il est certainement jugé que le pied de Sandler est trop haut et loin du ballon. Mboyo ne se fait pas prier pour relancer son équipe. Le début des ennuis pour le Sporting, Courtrai mettra trois autres buts en trente minutes.

Plein écran
© Photo News

La décla

Citation

Je prends les responsabilités. On a perdu 4-2, il n’y a pas de raison de se cacher ou de trouver des excuses

Vincent Kompany, au micro de Proximus

La stat: 5 sur 6

Cinq des six buts encaissés par Anderlecht sont intervenus en seconde période. La preuve que les Mauves ont dû mal à terminer les matchs, ce qui est leur principal axe de progression. À noter aussi que plusieurs joueurs anderlechtois sont en manque de rythme, il est donc logique de les voir plus en difficulté après une heure de jeu. Si le Sporting parvient à soigner ses deuxièmes périodes, nul doute que les résultats suivront. 

La question: que retenir de la première titularisation de Chadli?

Sachant que son temps de jeu était jusqu’ici quasiment inexistant en 2019, Nacer Chadli a réalisé une bonne première sous le maillot mauve. Titularisé dans un rôle d’ailier gauche, le Diable a beaucoup percuté et combiné avec ses coéquipiers. Il est impliqué sur les deux buts du Sporting. Sur le premier, il rentre dans l’axe, comme souvent pendant la rencontre, avant de décaler Vlap. Chadli provoque ensuite le penalty sur le deuxième but après une série de dribbles.

Une première décisive et prometteuse donc, même si la seconde période était logiquement plus compliquée, à l’instar de ses coéquipiers. Chadli n’est également pas encore tout à fait en pleine possession de ses moyens physiques. 

Plein écran
© BELGA
Plein écran
© BELGA
Plein écran
© BELGA
Plein écran
© BELGA
Plein écran
© BELGA