Plein écran

Anderlecht attend toujours sa première victoire, mais ramène un point d’Eupen

Pas de victoire, mais un point et des enseignements. Inconstant, avec des temps (très) faibles et des séquences bien plus intéressantes, le Sporting n’a pas encore convaincu, mais a montré plus de détermination que face à l’Union. Le nouveau dispositif de Vincent Kompany avec trois défenseurs axiaux a permis à certaines individualités comme Hoedt d’être plus à l’aise. Autre motif de satisfaction côté bruxellois, la montée au jeu aboutie de Lior Refaelov.

  1. Préparez votre jardin pour l’hiver grâce à ces astuces pratiques de jardinage
    Livios

    Préparez votre jardin pour l’hiver grâce à ces astuces pratiques de jardinage

    Vous l’avez sans doute remarqué: les jours raccourcissent et les arbres se teignent peu à peu de belles couleurs d’automne. Avant de nous installer confortablement à l’intérieur, il y a encore un peu de travail qui nous attend à l’extérieur. Préparez votre jardin en automne grâce à ces astuces pratiques du site de construction Livios. Au printemps, vous serez sans aucun doute récompensé!
  2. Felice Mazzu avant la venue du Club Bruges: “J’aime bien l’expression l’Union est un loup déguisé en mouton”

    Felice Mazzu avant la venue du Club Bruges: “J’aime bien l’expression l’Union est un loup déguisé en mouton”

    Union – Club Bruges. Ou si vous préférez, le champion de D1B contre le champion de D1A. Ce pourrait être le match des extrêmes, mais ce sera surtout le sommet de la deuxième journée de la Jupiler Pro League. Et des deux, celui qui se réjouit n’est pas spécialement celui que l’on croit. C’est en effet l’Union qui sourit, et pas que comme dans la chanson, après sa brillante victoire 1-3 dans le derby bruxellois à Anderlecht dimanche dernier pour grand retour parmi l’élite après 48 ans. Le Club Bruges, pour sa part, a dû attendre la… 103e minute (!) contre Eupen pour arracher un point 2-2 et éviter de boire la tasse dans la Venise du Nord. Bref, ce duel entre les Jaune et Bleu et les Blauw en Zwart semble loin d’être aussi disproportionné qu’il pourrait l’être de prime abord. Felice Mazzu, le coach des Unionistes, est en tout cas impatient.