Plein écran
© BELGA

Anderlecht en passe de battre un triste record?

S’il perd ses deux prochains matches contre Genk et le Standard, Anderlecht connaîtra le pire début de championnat de son histoire avec seulement deux unités engrangées sur 18. Mais l’histoire prouve que les entames laborieuses ne sont pas toujours synonymes de saisons noires. 

Deux nuls vierges (contre Mouscron et Malines), six buts pris et trois marqués (face à Ostende et Courtrai), le bilan mauve après quatre matches est très loin de celui espéré. Après ce départ manqué, le staff bruxellois n'a pas tardé à réagir et les rôles ont été redéfinis. Vincent Kompany sera le leader sur le terrain et portera désormais le brassard de capitaine. Simon Davies enfilera la casquette de patron en dehors du terrain. Le vent de panique ne souffle pas encore en rafales, mais une légère brise commence à se faire ressentir. Comment rassurer les fans anderlechtois? En jetant un coup d’oeil dans le rétro. 

1921-1922 • 2/12

L’histoire se répète. Le premier 2 sur 12 de l’histoire remonte à la saison 1921-1922. Le Sporting est alors dirigé par Sylvain Brébart qui remplit à l’époque un statut hybride d’entraîneur-joueur, semblable à celui endossé par Vincent Kompany. Il empoche sa première victoire lors de la sixième journée de championnat. Les Bruxellois terminent la saison à la douzième place, juste au-dessus de la zone de relégation. 

1927-1928 • 0/12

Six ans plus tard, le début de saison est encore plus pénible. Le gardien Jean Caudron se blesse lors d’un match international entre les Diables et la Suède. Sans lui, le Sporting concède en moyenne cinq buts par match. La première victoire intervient une nouvelle fois lors de la sixième journée contre le Racing de Malines.  Anderlecht termine dernier et est relégué en seconde division. 

1929-1930 • 0/12

Encore un zéro sur douze pour commencer la campagne 1929-1930. À l’instar de celui rencontré aujourd'hui par l’équipe de Vincent Kompany, les Bruxellois sont confrontés à un problème de finition. Deux petits buts sont inscrits lors des cinq premières rencontres. La cinquième journée de championnat fait office de tournant. Le Sporting engrange son premier succès, beaucoup d’autres suivront. Anderlecht s’érige comme la révélation de la saison et est même applaudi par les Liégeois après sa victoire sur la pelouse du Standard (2-4). 

1975-1976 • 2/12

La saison 1975-1976 est réputée pour être l’une des plus glorieuses de l’histoire du club. Plus de quarante ans plus tard, qui se souvient qu’elle a pourtant démarré avec un piètre bilan comptable de deux points sur douze? Anderlecht remporte la Coupe d’Europe  des vainqueurs de coupe  face à West Ham (4-2). 

1998-1999 • 3/15

En 1998-1999, Anderlecht débute sa saison avec un maigre bilan de trois points sur quinze et subit une véritable humiliation sur la pelouse de Westerlo (6-0).  Pär Zetterberg, retenu en sélection, est absent. “J'étais tenu au courant du score par message. Je n'arrêtais pas de recevoir des notifications. Après le troisième but, mes partenaires suédois ont commencé à rire dans le bus”. Le duo Vercauteren-Dockx succède à Arie Haan et le Sporting termine la saison à une honorable troisième place.