Plein écran
© Photo News
6
FIN
1
  • Michael Murillo 9'
  • Michel Vlap 17'
  • Marko Pjaca 25'
  • Vincent Kompany 35'
  • Francis Amuzu 52'
  • Zakaria Bakkali 90'
  • Jonathan Bolingi 78'

Anderlecht peut encore rêver des playoffs 1 après son large succès face à Eupen

Les Mauves ont déroulé au Lotto Park ce dimanche après-midi lors de la 27e journée de Pro League. Emmené par une attaque de feu et en supériorité numérique depuis la 15e minute, Anderlecht a scellé la rencontre très rapidement face à Eupen. Les hommes de Franky Vercauteren s’offrent le droit de rêver des playoffs 1 en revenant à la 8e place à quatre points de Genk, 6e.

La note du match

    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile
    4/5

Jeu, set et match! Anderlecht retrouve le sourire et de l’espoir grâce à une pluie de buts au Lotto Park ce dimanche. C’est tout simplement le match le plus prolifique depuis plus de trois ans du côté du Sporting (voir ci-dessous). Réduits à dix dès la 15e minute, les Pandas ont vécu un véritable calvaire. La tête sous l’eau, ils ont subi les assauts des Mauves qui ont converti quasiment toutes leurs occasions en première mi-temps. Les Bruxellois ont ensuite géré leur sujet en seconde période.

Grâce à cette rencontre maitrisée de bout en bout, Anderlecht se donne le droit d’espérer. Alors qu’il ne reste que trois journées à disputer, les Mauves reviennent à quatre longueurs de Genk et peuvent toujours se qualifier pour les PO1. Du côté d’Eupen, rien ne va plus. Les hommes de Beñat San José concèdent leur troisième défaite de rang avec pas moins de 14 buts encaissés.

Plein écran
© BELGA

L’homme du match: l’équipe d’Anderlecht

Toute l’équipe du Sporting a été excellente et concernée ce dimanche soir. Preuve que cette victoire est collective, les six buts ont été inscrits par des joueurs différents. Bien en place défensivement et solide dans les duels, Anderlecht n’a quasiment jamais été inquiété par une faible équipe d’Eupen.

Les backs ont apporté offensivement avec un but et des assists de Murillo et Sardella. L’animation offensive proposée par Franky Vercauteren a été efficace avec un but et un assist d’Amuzu, un but de Pjaca, un but et deux assists de Vlap, ainsi qu’un penalty obtenu par Joveljic très remuant durant la rencontre. Bakkali, entré en cours de match, a marqué le dernier but en toute fin de rencontre. Un match cohérent et collectif qui peut nourrir de l’espoir pour l’avenir.

Plein écran
© BELGA

Le fait marquant: le premier but de Vincent Kompany

Le capitaine d’Anderlecht peut avoir doublement le sourire. Premièrement, grâce à cette victoire convaincante. Deuxièmement, grâce à son premier but depuis son retour chez les Mauves l’été dernier. Il a inscrit le quatrième but de son équipe sur une belle tête après un corner tiré par Vlap. 

Certainement préservé, le Diable Rouge, auteur d'un match très solide, a été remplacé par Marco Kana à la 75e minute de jeu. Il est sorti sous les applaudissements et une standing ovation du Lotto Park.

Plein écran
© BELGA

La stat: 3 ans

Anderlecht n’avait plus marqué au moins six buts dans une rencontre depuis le 27 novembre 2016. C’était déjà à domicile face à Mouscron (7-0). Depuis ce match, la rencontre la plus prolifique était également contre Mouscron, le 25 février 2018 (5-3).

Cette saison, c’est seulement la troisième fois en championnat, qu’Anderlecht marque trois buts dans une rencontre. C’est arrivé contre La Gantoise, le 31 octobre (3-3) et contre Saint-Trond, le 20 octobre (4-1).

Plein écran
© BELGA

Le tweet

L’enseignement: Anderlecht s’accroche

Les supporters mauves peuvent encore croire aux playoffs 1. Avec cette victoire, Anderlecht, huitième avec 37 points, revient à seulement quatre unités de la sixième place occupée par Genk. Intercalé entre les deux clubs, Malines n’a pas dit son dernier mot. 

Pour les Bruxellois, l’espoir se situe sans doute au niveau du calendrier. La formation de Vercauteren va se déplacer à Waasland-Beveren, lanterne rouge, avant de recevoir Zulte et jouer son dernier match à Saint-Trond. 

Du côté de Genk, les trois derniers matchs ne seront pas évidents avec la réception du leader Bruges, un déplacement à Ostende et un duel crucial face à Malines. Mais attention, le Kavé peut lui aussi espérer se qualifier pour les PO1 avec un déplacement à Saint-Trond et la réception d’Eupen. Les trois dernières journées de Pro League s’annoncent palpitantes.

Plein écran
© Photo News
  1. Luciano D’Onofrio déclare la guerre à Mehdi Bayat, l’Antwerp porte plainte

    Luciano D’Onofrio déclare la guerre à Mehdi Bayat, l’Antwerp porte plainte

    L'Antwerp a affirmé mercredi soir, par voie de communiqué, avoir déposé plainte auprès de l'Autorité belge de concurrence et de l'UEFA, pointant "l'existence de conflits d'intérêts structurels dans le football belge", faisant notamment état du rôle de Mehdi Bayat, président de l'Union belge et administrateur délégué du Sporting de Charleroi. Une double casquette qui ne plaît pas à Luciano D’Onofrio, directeur sportif de l’Antwerp. Ce dernier avait déjà allumé Bayat dans la presse belge récemment.
  2. La Ville de Bruxelles confirme la finale de la Coupe le 1er août

    La Ville de Bruxelles confirme la finale de la Coupe le 1er août

    La Ville de Bruxelles a donné son feu vert à l'organisation de la finale de la Coupe de Belgique entre le Club Bruges et l'Antwerp au stade Roi Baudouin de Bruxelles le samedi 1er août, à une heure encore à déterminer, a confirmé mercredi le cabinet de l'échevin des Sports Benoit Hellings (Ecolo-Groen). Le match se déroulera à huis clos. Les supporters seront invités à la suivre à la télévision, depuis chez eux.