2
FIN
3
  • Stipe Perica 12'
  • Cedric Omoigui 79'
  • 0' 0'
  • Kemar Roofe 20'

Anderlecht retrouve le sourire, mais perd encore Vincent Kompany

Coupe de BelgiqueLa soirée du Sporting d’Anderlecht à Mouscron aurait été parfaite, s’il n’y avait eu cette sortie sur blessure de Vincent Kompany et ces dix dernières minutes de flottement. Surpris d’entrée, les Mauves n’auront pas douté trop longtemps. Dominateur ensuite et, pour une fois, efficace, Anderlecht a clairement pris le contrôle de la rencontre. La jeune garde du Sporting n’avait pas le droit à l’erreur, elle a répondu avec ses pieds et son talent pour s’ouvrir le chemin des quarts de finale de la Coupe de Belgique, où les Mauves retrouveront... le Club de Bruges. 

La note du match

    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile

L’art de se faire peur 

Du rythme, des occasions de part et d’autre, beaucoup de buts et du suspense jusqu’au bout : un vrai match de Coupe entre Mouscron et Anderlecht. Trop rapidement surpris, comme à Ostende dimanche, les Anderlechtois ont cette fois trouvé la réponse. Ils ont dominé la rencontre pour renverser l’Excel qui, malgré une belle résistance, ne méritait pas de s’imposer ce soir. Victoire et qualification méritées, donc, pour des Mauves séduisants et efficaces, mais qui manquent encore cruellement de maturité. Les dix dernières minutes compliquées et le penalty manqué par Kemar Roofe dans les arrêts de jeu sont là pour en attester. 

Plein écran
Jérémy Doku et Derrick Luckassen ont ouvert le chemin des quarts de finale à Anderlecht. © BELGA

L’homme du match

Jérémy Doku

Virevoltant et visiblement très motivé, Jérémy Doku a confirmé les qualités qu’il avait déjà montrées à Ostende, dimanche dernier, en sortant du banc. Dans tous les bons coups anderlechtois avant le repos, le jeune Mauve a été récompensé avec un but. Il n’avait plus débuté une rencontre depuis le huitième de finale au Beerschot, fin septembre, il a montré qu’il avait faim de ballon. 

Plein écran
Du haut de ses 17 ans, Jérémy Doku a tiré Anderlecht vers le haut. © Photo News

Le Moment marquant

Hendrick Van Crombrugge, à nouveau décisif 

Si Anderlecht a fini par s’échapper juste avant la pause, les Mauves auraient pu à nouveau courir derrière le score, si Frank Boya avait su exploiter son face à face avec Van Crombrugge, alors que c’était encore l’égalité parfaite au marquoir (1-1). Parfaitement lancé par Fabrice Olinga dans la profondeur, le Camerounais a trouvé le gardien anderlechtois sur son chemin. Le Sporting aurait-il trouvé les ressources pour revenir au score une deuxième fois? Grâce à (ou à cause de) Hendrik Van Crombrugge, on n’aura jamais la réponse à cette question.

Plein écran
Face à Hendrik Van Crombrugge, Frank Boya a trouvé à qui parler. © BELGA

La stat 

2

Vincent Kompany est-il maudit depuis son retour au Sporting d’Anderlecht? Fait assez étonnant, le Sporting n’a pas encore gagné le moindre match de championnat avec son capitaine-joueur-manager sur la pelouse. Vincent Kompany n’a, donc, officiellement, participé qu’à deux succès de son Sporting cette saison. Au Beerschot, et ce jeudi à Mouscron. Deux rencontres de Coupe de Belgique, mais surtout deux rencontres qu’il a terminées sur le banc... avec une poche de glace et bandage autour de la cuisse. 

Le Tweet 

La phrase 

Citation

Il a joué tout le match dimanche, et il a encore joué quatre jours plus tard: cela semble trop pour son corps en ce moment.

Marc Degryse au sujet de Vincent Kompany

La question 

Quelle durée d’absence pour Vincent Kompany? 

A peine de retour, déjà à l’infirmerie, Vincent Kompany va sans doute à nouveau manquer plusieurs rencontres. Combien? Difficile à dire tant qu’il n’a pas fait d’examens approfondis. “C’est un problème musculaire”, confirme Franky Vercauteren à VTM. “Tout à fait inattendu parce qu’à la pause, il ne se plaignait de rien”, ajoute l’entraîneur anderlechtois. 

Trois minutes après le retour des 22 acteurs sur la pelouse, le Diable Rouge demandait son changement... “On savait que c’était un risque, mais ça peut arriver à n’importe qui. On en saura plus demain ou après-demain sur la nature exacte de la blessure”, conclut Franky Vercauteren. 

Plein écran
© BELGA
Plein écran
© Photo News