Plein écran
© BELGA

Après la déroute face à Courtrai, Kompany a fait appel à une coach mental

Pour la première fois, Ellen Schouppe, coach mental à Anderlecht depuis 2017, est intervenue dans le groupe professionnel. C’est Vincent Kompany qui a fait appel à ses services. Selon la Dernière Heure, les joueurs étaient agréablement surpris par son discours.

Ce samedi, après la déroute d’Anderlecht en deuxième mi-temps, Kompany et Nasri ont pointé du doigt la “faiblesse mentale” de l’équipe. Lors du débriefing ce lundi, le Diable rouge a préféré donner la parole à la “mental coach” d’Anderlecht Ellen Schouppe. Une intervention que le groupe a apprécié. 

Arrivée il y a deux ans, elle n’était jamais intervenue avec Fred Rutten et Karim Belhocine la saison dernière. Travaillant principalement avec les U21, c’est Jean Kindermans, directeur de l’école des jeunes, qui l’avait fait venir. 

Comme le rappelle la DH, Schouppe est la coach mentale des Belgian Cats (basket-ball), et des Red Panthers (hockey). Elle s’occupe également de l’accompagnement mental de plusieurs sportifs individuels dans plusieurs sports, comme l’athlétisme, le volley-ball, le tennis, le judo, le motocross et l’escrime.

  1. Mauvaise opération pour l’Inter et Lukaku, service minimum pour Denayer et l’OL

    Mauvaise opération pour l’Inter et Lukaku, service minimum pour Denayer et l’OL

    Soirée mouvementée pour l’Inter de Romelu Lukaku en Ligue des Champions. Reversés dans un groupe particulièrement corsé avec Dortmund et le Barça, l’Inter ne pouvait pas manquer son premier rendez-vous européen de la saison, contre le Slavia Prague, à domicile. Mais, incapables de faire la différence, les Interistes se sont fait surprendre en contre par un certain Peter Olayinka, ancien joueur de Zulte Waregem. Les Nerazzurri ont assuré le minimum en égalisant dans les arrêts de jeu, mais c’est loin de suffire à leur bonheur avant un déplacement périlleux à Barcelone, dans deux semaines. Partage également pour Jason Denayer. Pourtant mené à la pause, l’Olympique Lyonnais est revenu au score dès le retour des vestiaires contre le Zenit Saint-Petersbourg pour arracher la premier point de sa campagne européenne (1-1).
  2. Hans Vanaken serein avant le Gala: “On ne doit pas absolument gagner”

    Hans Vanaken serein avant le Gala: “On ne doit pas absolument gagner”

    Il ne faut pas avoir fait polytechnique pour comprendre que le match d'ouverture du Groupe A de la Ligue des Champions Club Bruges - Galatasaray, de mercredi soir (18h55) au Stade Jan Breydel, est crucial dans le cadre de la lutte pour la troisième place, que devraient se livrer les deux équipes. Un prix de consolation qui pour rappel, permet de figurer dans le tableau des seizièmes de finale de l'Europa League après la trêve hivernale.
  3. “On a déjà atteint notre objectif, mais on reste ambitieux...”

    “On a déjà atteint notre objectif, mais on reste ambitieux...”

    C'est une tradition belge qu'on peut trouver regrettable, mais elle a la vie dure. L'entraîneur du Club Bruges Philippe Clement ne s'en est pas caché à la veille de la première journée du Groupe A de la Ligue des champions de football, il vise la troisième place, qui permet de passer l'hiver et de poursuivre la campagne en Europa League. Il va de soi que dans cette optique, le match de mercredi soir (18h55) au Jan Breydel contre Galatasaray, est dans doute le plus important de la série.