Attila Ladinsky
Plein écran
Attila Ladinsky © Wikipedia

Attila Ladinsky, ancien meilleur buteur de la D1 belge, est décédé

Le Hongrois Attila Ladinsky est décédé jeudi soir à l'âge de 70 ans. Il souffrait de problèmes cardiaques. L'attaquant s'était illustré avec le RSC Anderlecht, terminant meilleur buteur de la saison 1973-1974, ponctuée par un titre de champion de Belgique avec le Sporting bruxellois.

Virevoltant, Ladinsky a éclairé les années 60 et 70. Après avoir débuté sa carrière dans son pays natal en jouant pour Tatabanya (1967-1970) et Vasas Budapest (1970-1971), il a évolué en Allemagne, au Rot-Weiss Essen (1971-1972), puis aux Pays-Bas, au Feyenoord Rotterdam (1972-1973).

Arrivé au RSCA, où il joua entre 1973 et 1975, il a offert d'emblée la Coupe de Belgique à son club en marquant deux buts en finale contre le Standard de Liège (2-1). Chouchou du public mauve et compagnon d'attaque de Rob Rensenbrink, il a terminé meilleur buteur la saison suivante avec 22 goals, s'érigeant en un acteur majeur du titre anderlechtois.

Il a ensuite quitté Saint-Guidon pour rejoindre le Betis Séville (1975-1978) avant de retrouver la Belgique, à Courtrai (1978-1979). Il a terminé sa carrière en France, à Valenciennes (1979-1980) et Toulouse (1980-1981), puis au Portugal, à Amarante (1981-1983).

Après sa carrière de footballeur, il a ouvert un restaurant place Fernand Cocq à Bruxelles avant de retourner en Hongrie.

  1. Vincent Kompany dit “non” à Guardiola et prend le pouvoir à Anderlecht: “Make RSCA great again”

    Vincent Kompany dit “non” à Guardiola et prend le pouvoir à Anderlecht: “Make RSCA great again”

    Anderlecht fait sa (énième) révolution. Marc Coucke fait un pas de côté et laisse le poste de président du Sporting à Wouter Vandenhaute, l’ambitieux patron de Flanders Classics qui était arrivé il y a quelques mois dans le rôle de conseiller auprès du CEO Karel Van Eetvelt. Kompany et Vandenhaute vont investir de l’argent dans le club et devraient devenir actionnaires. Coucke restera l’actionnaire principal via sa société “holding” Alychlo. Dans son plan à long terme, intitulé “RSCA 2020 - 2025", Anderlecht veut “renouer avec son glorieux passé”. Comment la presse analyse-t-elle ce nouveau chamboulement au top du club?
  2. Luciano D’Onofrio déclare la guerre à Mehdi Bayat, l’Antwerp porte plainte

    Luciano D’Onofrio déclare la guerre à Mehdi Bayat, l’Antwerp porte plainte

    L'Antwerp a affirmé mercredi soir, par voie de communiqué, avoir déposé plainte auprès de l'Autorité belge de concurrence et de l'UEFA, pointant "l'existence de conflits d'intérêts structurels dans le football belge", faisant notamment état du rôle de Mehdi Bayat, président de l'Union belge et administrateur délégué du Sporting de Charleroi. Une double casquette qui ne plaît pas à Luciano D’Onofrio, directeur sportif de l’Antwerp. Ce dernier avait déjà allumé Bayat dans la presse belge récemment.