Plein écran
Bernd Hollerbach. © BELGA

Bernd Hollerback succède à Bernd Storck sur le banc de Mouscron: “Un club qui a les pieds sur terre"

Le nouvel entraîneur de Mouscron a été présenté jeudi, au Canonnier. Agé de 49 ans, Bernd Hollerbach veut pouvoir continuer sur la même voie que Bernd Storck, son prédécesseur à la tête de l'Excel. 

"Je voudrais remercier Paul Allaerts, le directeur général de l'Excel Mouscron, avec qui je me suis directement trouvé sur la même longueur d'ondes. J'ai trouvé que le projet proposé était intéressant. J'espère pouvoir suivre le chemin tracé par mon prédécesseur, Bernd Storck, qui a super bien travaillé," commente Bernd Hollerbach, qui a connu le titre de champion d'Allemagne en 2009 avec Wolfsbourg, en tant qu'adjoint de Felix Magath.

"C'est un professionnel absolu", dit Bernd Hollerbach. “Nous avons pu travailler ensemble dans de bonnes conditions. J'ai beaucoup appris de lui. Je suis un entraîneur plutôt actif que passif avec mes équipes. Mon système de jeu dépendra des joueurs que je vais avoir sous ma responsabilité. Mais tant que je n'ai pas encore rencontré les joueurs, je ne sais pas en dire davantage sur mon plan de jeu. Il faudra que les joueurs s'y sentent bien.

Le nouvel entraîneur a évoqué la construction du noyau avec la direction: “Des joueurs partiront. Je pense que nous sommes capables de construire une très bonne équipe. Je prends du plaisir à pouvoir développer quelque chose. Lorsque je me trouvais en poste à Würzburger Kickers, nous étions partis de rien en D3 pour finalement arriver en D2. Ce qui m'a d'ores et déjà marqué à Mouscron, c'est que les gens ont les pieds sur terre”, ajoute Bernd Hollerbach, un ancien back gauche qui a joué 223 matches de Bundesliga. 

De l’expérience en tant que coach

L'entraîneur allemand a eu l'occasion de visionner sa nouvelle équipe à deux reprises. "J'ai déjà pu me faire une première impression sur Mouscron. Je suis impatient de faire la connaissance de tout le groupe", avance le nouveau coach allemand de l'Excel, où la reprises des entraînements est prévue le lundi 17 juin.  

Bernd Hollerbach a notamment joué 146 matches pour le compte de Sankt Pauli (entre 1991 et 1995). Il est par la suite passé à Kaiserslautern durant une saison avant de rejoindre Hambourg, où il est resté pendant huit saisons. Il a aussi entraîné Hambourg, en D2 allemande, durant deux mois la saison passée.

Auparavant, Bernd Hollerbach avait entraîné le VFL 93 Hambourg (2005-2006) et le VFB Lubeck (2006-2007) avant de devenir T2 à Wolfsburg (2007-2009), Schalke 04 (2009-2011) et à nouveau Wolfsburg (2011-2012). En juin 2014, il était nommé T1 de Würzburger Kickers, le club de sa ville natale, en D3. Il y est resté en poste durant trois saisons et a connu la montée en deuxième division.

  1. Ostende inflige à Malines sa première défaite

    Ostende inflige à Malines sa première défaite

    Ostende a mis fin à une série de deux défaites, ce samedi, lors de la 5e journée du championnat au détriment du FC Malines (2-1). Fashion Sakala (66e, 1-0) et Kevin Vandendriessche (78e, 2-1) ont signé le succès des Kustboys. Malgré le but de William Togui (70e, 1-1), les Malinois ont concédé leur première défaite de la saison. Retardé, le duel entre Saint-Trond et Zulte-Waregem s'est terminé par un 0-0 sans relief. Au classement, Malines (10 points), Ostende (9) et Waregem (7) restent respectivement 2e, 6e et 10e. Saint-Trond (4) est 12e.
  2. Un revers de plus et la blessure du patron : la soirée cauchemar du Sporting d’Anderlecht
    Play

    Un revers de plus et la blessure du patron : la soirée cauchemar du Sporting d’Anderlecht

    Deux points sur quinze, le bilan n’est pas mauvais, il est catastrophique. A Genk, et après la clarification des rôles en semaine, Anderlecht espérait relever la tête après un début de saison bien terne, les champions en titre ont, au contraire, enfoncé un peu plus encore la bête blessée (1-0). Pourtant plutôt moyens, les hommes de Felice Mazzu ont appuyé sur les faiblesses du Sporting en début de seconde période grâce à un but de l’inévitable Samatta. Et comme si ça ne suffisait pas, Anderlecht a aussi perdu son capitaine, Vincent Kompany, sorti sur blessure à 15 minutes du terme. Le Sporting boit le calice jusqu’à la lieet abordera le premier Clasico de la saison, dimanche prochain, en bien fâcheuse posture!