Plein écran
© BELGA

Bonne nouvelle pour Anderlecht et Vercauteren: Joveljic et Pjaca sont prêts

Avec Dejan Joveljic et Marko Pjaca, Anderlecht a recruté deux joueurs offensifs durant la dernière journée du mercato. Les deux hommes ont été présentés jeudi à la presse.

Joveljic est un international espoirs serbe de 20 ans prêté par l'Eintracht Francfort. Pjaca, un ailier croate de 24 ans, est prêté par la Juventus. Tous deux s'entraînent depuis une semaine, mais manquaient encore de rythme pour être aligné le week-end passé.

"Je suis heureux d'être ici. Anderlecht est le plus grand et le meilleur club en Belgique. Comme jeune joueur, tu ne peux pas être à un meilleur endroit en Europe", a commencé Joveljic. "Je suis ici seulement depuis quelques jours, mais mes premières impressions sont positives. Tout est génial. Je suis heureux de faire partie de ce grand club.”

Plein écran
© BELGA

“Atteindre les play-offs”

Formé à l'Etoile rouge, l'attaquant affirme être prêt à jouer. En raison des nombreuses blessures dans les rangs bruxellois, il pourrait débuter vendredi à Gand. "Je n'ai pas beaucoup joué ces derniers mois, mais je suis 'fit' et prêt", assure-t-il. "Je veux aider l'équipe à atteindre les playoffs."

Marko Pjaca a porté son choix sur Anderlecht après avoir discuté avec des compatriotes. "J'ai parlé avec des joueurs croates qui ont joué en Belgique, ils n'ont raconté que de belles choses. En fait, j'avais pris la décision auparavant, mais je voulais en savoir plus. Maintenant, je suis très heureux d'être ici."
Le Croate s'est remis d'une grave blessure au genou la saison passée. "Je me sens bien et prêt à jouer. Avec la Juventus, j'ai joué un petit quart d'heure en coupe contre l'Udinese, mais je m'entraînais complètement depuis deux mois. Je suis tout à fait 'fit'. Si l'entraîneur me choisit, je ferai de mon mieux.”

Anderlecht connaît une saison difficile, mais cela n'effaye pas Pjaca. "Ce club a une riche histoire. Nous sommes ici pour aider Anderlecht afin qu'il puisse faire mieux à l'avenir." Joveljic n'exclut d'ailleurs pas une qualification européenne. "Pourquoi pas? En football tout est possible."

Plein écran
© Photo News
  1. Ole Gunnar Solskjaer retrouve Krepin Diatta: “Pas un cadeau celui-là !"

    Ole Gunnar Solskjaer retrouve Krepin Diatta: “Pas un cadeau celui-là !"

    L'entraîneur de ManU Ole Gunnar Solskjaer connaît bien le jeune ailier sénégalais du Club Bruges Krepin Diatta, 21 ans depuis mardi, qu'il risque de retrouver sur sa route, jeudi soir (21 heures) à Old Trafford, en seizièmes de finale retour (1-1 à l'aller) de l'Europa League de football. "Pas un cadeau celui-là! C'est à mes yeux leur meilleur joueur", a-t-il grimacé mercredi à la veille du choc, en conférence de presse.
  2. Sven Kums: “Cette fois on va les mettre, et donc se qualifier..."

    Sven Kums: “Cette fois on va les mettre, et donc se qualifier..."

    Il a toujours en travers de la gorge les occasions galvaudées à l'aller à l'Olimpico, mais n'en reste pas moins très confiant. "Cette fois on va les mettre, et donc se qualifier...", a en effet assuré Sven Kums, mercredi en conférence de presse, à la veille du match retour des seizièmes de finale de l'Europa League de football contre l'AS Rome (1-0 à l'aller), jeudi soir (18h55) à la Ghelmaco Arena. "Mais la condition, c'est bien sûr de ne plus gaspiller. Tout sera possible dans ce cas", a-t-il estimé.
  3. Gnabry et Lewandowski ont encore frappé, le Bayern a un pied en quarts de finale
    Play

    Gnabry et Lewandow­ski ont encore frappé, le Bayern a un pied en quarts de finale

    Éliminé par Liverpool en huitièmes de finale de la Ligue des Champions l’an dernier, le Bayern Munich a passé ses nerfs sur Chelsea, mardi soir, en huitième de finale aller de la C1 2019-2020. Avec le duo Gnabry-Lewandowski à la baguette, les Bavarois ont fait la différence sur la pelouse des Blues. À confirmer au retour, mais la route des quarts semble déjà bien dégagée pour les leader de la Bundesliga...