Plein écran
© BELGA
1
FIN
2
  • Antoine Colassin 21'
  • Hans Vanaken 40' 80'

Bruges et Vanaken renversent Anderlecht

Le “Topper” entre le Sporting Anderlecht et le Club de Bruges a tenu toutes ses promesses ce dimanche. Surtout en première période! Contrairement à ce que tout le monde prédisait, le duel entre les Mauves et les Blauw en Zwart n’a pas été très déséquilibré.

La note du match

    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile

Bruges a pris le dessus physiquement sur Anderlecht en deuxième mi-temps et cela a fait la différence au final (1-2). Les Brugeois ont fait mal avec leurs ballons dans le dos de la défense bruxelloise et ils auraient certainement pu alourdir le score. Malgré cela, les Mauves ont tout de même eu des opportunités pour arracher un point. Mais soit Simon Mignolet, soit la maladresse les en ont empêchés.

La différence était nette avec la première période. Les Anderlechtois ont perdu en intensité après la pause. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois cette saison. Ils avaient entamé les débats pied au plancher et ont fait vaciller les Brugeois. Mais après les premières minutes délicates, les Gazelles ont rééquilibré les échanges. Le score de parité était logique au repos.

L’homme du match

Avec ses deux buts inscrits, Hans Vanaken est incontestablement l’homme du match. Sa première réalisation était tout bonnement incroyable. Une reprise de volée des 25 mètres qui a surmonté Hendrik Van Crombrugge! Son second goal fait partie de ses spécialités. Il s’est fait oublier au point de penalty et il n’avait plus qu’à placer le ballon au fond des filets.

Plein écran
© BELGA

Le moment marquant

En fin de match, un supporter d’Anderlecht a jeté un pétard à proximité de Simon Mignolet. Celui-ci a d’ailleurs eu peur. Cela n’était pas du goût de Vincent Kompany qui a pris la défense de son équipier en équipe nationale. Le défenseur central était véritablement furieux vis-à-vis de son public.

Plein écran
© BELGA

La statistique

Si Bruges a cadré six fois ses frappes tout au long de la rencontre, Anderlecht l’a fait à quatre reprises. Preuve qu’il y a eu match! La différence entre les deux équipes était nettement moins grande que lors du quart de finale de Coupe de Belgique.

La déclaration

Citation

On a montré de quoi on était capable. On était largement au-dessus de Bruges

Albert Sambi Lokonga, Sporting Anderlecht
Plein écran
© Photo News

Le tweet

L’enseignement

Le jeune Antoine Colassin (18 ans) a été titularisé pour la première fois au Sporting Anderlecht. Il a fait l’étalage de qualités indéniables. En première période, il a été un véritable poison pour la défense brugeoise. Il en a profité pour ouvrir son compteur but avec une très grande maîtrise. Comme ses équipiers, il a un peu disparu de la circulation en deuxième période. Il a même souffert de crampes. Mais cet attaquant est certainement un élément à suivre.

Plein écran
© Photo News
  1. Ole Gunnar Solskjaer retrouve Krepin Diatta: “Pas un cadeau celui-là !"

    Ole Gunnar Solskjaer retrouve Krepin Diatta: “Pas un cadeau celui-là !"

    L'entraîneur de ManU Ole Gunnar Solskjaer connaît bien le jeune ailier sénégalais du Club Bruges Krepin Diatta, 21 ans depuis mardi, qu'il risque de retrouver sur sa route, jeudi soir (21 heures) à Old Trafford, en seizièmes de finale retour (1-1 à l'aller) de l'Europa League de football. "Pas un cadeau celui-là! C'est à mes yeux leur meilleur joueur", a-t-il grimacé mercredi à la veille du choc, en conférence de presse.
  2. Sven Kums: “Cette fois on va les mettre, et donc se qualifier..."

    Sven Kums: “Cette fois on va les mettre, et donc se qualifier..."

    Il a toujours en travers de la gorge les occasions galvaudées à l'aller à l'Olimpico, mais n'en reste pas moins très confiant. "Cette fois on va les mettre, et donc se qualifier...", a en effet assuré Sven Kums, mercredi en conférence de presse, à la veille du match retour des seizièmes de finale de l'Europa League de football contre l'AS Rome (1-0 à l'aller), jeudi soir (18h55) à la Ghelmaco Arena. "Mais la condition, c'est bien sûr de ne plus gaspiller. Tout sera possible dans ce cas", a-t-il estimé.