Plein écran
Le "roi Lamkel Zé" provoque le Club de Bruges sur les réseaux sociaux. © Instagram @ZeLamkel

Des insultes envers le Club de Bruges: le nouveau dérapage de Lamkel Zé

Didier Lamkel Zé a préfacé à sa manière le choc de la 24e journée de championnat entre le Club de Bruges et l’Antwerp. Sur Instagram, il a posté un montage où on l’aperçoit porter une couronne. Une image accompagnée d’un texte insultant et provocateur destiné au futur adversaire du Great Old. 

Lamkel Zé tente-t-il de provoquer son départ de l’Antwerp? Huit jours à peine après avoir exigé de botter un penalty alors qu’il n’était pas désigné et avoir applaudi ironiquement ses propres supporters, le Camerounais s’est encore fait remarquer de manière négative. Sur les réseaux sociaux, cette fois.  

Visiblement déjà concentré sur le match de dimanche prochain au Club de Bruges, l’enfant terrible du Bosuil a insulté l'actuel leader de la compétition. Dans une story Instagram, il se présente en roi, les bras croisés. Ce qui pose davantage problème, c’est la légende. Le mot “Wankers” (NDLR: “Branleurs”) est associé au compte officiel du Club. 

Plein écran
La publication polémique de Lamkel Zé © Instagram @ZeLamkel

Face à la polémique naissante, Lamkel Zé a modifié son post et barré l’insulte. Il a ensuite partagé une autre photo où on le voit dans les bras de Philippe Clément.  Appelé à réagir, le club anversois assure que son joueur “ne parle pas couramment anglais" et qu’il est “influencé par d'autres personnes”. L’Antwerp  prend également “ses distances avec les propos tenus”. 

  1. Ole Gunnar Solskjaer retrouve Krepin Diatta: “Pas un cadeau celui-là !"

    Ole Gunnar Solskjaer retrouve Krepin Diatta: “Pas un cadeau celui-là !"

    L'entraîneur de ManU Ole Gunnar Solskjaer connaît bien le jeune ailier sénégalais du Club Bruges Krepin Diatta, 21 ans depuis mardi, qu'il risque de retrouver sur sa route, jeudi soir (21 heures) à Old Trafford, en seizièmes de finale retour (1-1 à l'aller) de l'Europa League de football. "Pas un cadeau celui-là! C'est à mes yeux leur meilleur joueur", a-t-il grimacé mercredi à la veille du choc, en conférence de presse.
  2. Sven Kums: “Cette fois on va les mettre, et donc se qualifier..."

    Sven Kums: “Cette fois on va les mettre, et donc se qualifier..."

    Il a toujours en travers de la gorge les occasions galvaudées à l'aller à l'Olimpico, mais n'en reste pas moins très confiant. "Cette fois on va les mettre, et donc se qualifier...", a en effet assuré Sven Kums, mercredi en conférence de presse, à la veille du match retour des seizièmes de finale de l'Europa League de football contre l'AS Rome (1-0 à l'aller), jeudi soir (18h55) à la Ghelmaco Arena. "Mais la condition, c'est bien sûr de ne plus gaspiller. Tout sera possible dans ce cas", a-t-il estimé.
  3. Gnabry et Lewandowski ont encore frappé, le Bayern a un pied en quarts de finale
    Play

    Gnabry et Lewandow­ski ont encore frappé, le Bayern a un pied en quarts de finale

    Éliminé par Liverpool en huitièmes de finale de la Ligue des Champions l’an dernier, le Bayern Munich a passé ses nerfs sur Chelsea, mardi soir, en huitième de finale aller de la C1 2019-2020. Avec le duo Gnabry-Lewandowski à la baguette, les Bavarois ont fait la différence sur la pelouse des Blues. À confirmer au retour, mais la route des quarts semble déjà bien dégagée pour les leader de la Bundesliga...