Plein écran
Samir Nasri, Simon Mignolet et Vincent Kompany © PN

Des stars et des Diables en Belgique: le mercato de tous les records

Le mercato des clubs belges a de quoi faire saliver. Ce n’est pas tous les ans que la Pro League accueille autant de noms ronflants, et particulièrement autant de stars belges. Mais toutes ces folies ont un coût: les clubs n’ont jamais autant dépensé en un été. La preuve que le championnat est sur la pente ascendante? Tour d’horizon.

“Le football belge ne s’est jamais aussi bien porté”. Invité de La Première ce mardi, Mehdi Bayat ne cache pas son enthousiasme. La Pro League a battu des records d’attractivité lors du marché des transferts qui s’est clôturé à minuit. Ce sont principalement les retours au premier plan d’anciennes stars du championnat qui font saliver les observateurs. Mais d’autres jolis coups alliant jeunesse et expérience sont à mettre à l’actif des clubs majeurs.

Pour recruter autant, il a d’abord fallu vendre. Et même très bien vendre. Les formations belges ont récupéré au total 236 millions d’euros. Un record absolu, comme le total des dépenses: 141 millions d’euros. Incontestablement, ce mercato a explosé tous les compteurs belges. Et les différents noyaux sont d’office plus alléchants…

Kompany a révolutionné Anderlecht

Dans le rôle de l’acteur principal, on retrouve évidemment Anderlecht. La direction du Sporting a décidé de gâter ses supporters après une saison compliquée. Le grand retour de Vincent Kompany (libre), dans un rôle inédit de manager-joueur, a été le point de départ des grandes manœuvres à Neerpede. Un autre Diable va lui découvrir la Pro League sous la vareuse mauve: Nacer Chadli (Monaco, prêt).

La troisième tête d’affiche n’est autre que Samir Nasri (libre). Ces trois éléments d’expérience viennent encadrer un noyau assez jeune. Anderlecht a également misé sur d’autres jeunes talents en recrutant le médian Michel Vlap (Heerenveen, 8 M€) et les défenseurs Philippe Sandler (Manchester City, prêt) et Derrick Luckassen (PSV, prêt). D’autres éléments confirmés comme le gardien Hendrik Van Crombrugge (Eupen, 2 M€) et l’attaquant Kemar Roofe (Leeds, 6 M€) viennent compléter le casting.

Au rayon des départs, le Sporting a réussi son opération dégraissage. Ceux qui n’entraient pas dans les plans de Kompany sont pour la plupart partis (Bornauw, Santini, Kums, Sanneh, Vranjes). Seul Adrien Trebel n’a pas trouvé preneur.

Plein écran
Nacer Chadli © Photo News

Bruges: le gros coup Mignolet, mais pas que...

Le mercato de Bruges est aussi une réussite. La tête d’affiche est évidemment Simon Mignolet (Liverpool, 8 M€). Tout juste champion d’Europe avec les Reds, le gardien belge est venu trouver du temps de jeu du côté des Blauw en Zwart. Offensivement, Bruges a compensé les départs de Wesley (Aston Villa, 25 M€) et Danjuma (Bournemouth, 18 M€) par les renforts du jeune David Okereke (Spezia, 8 M€) et de Mbaye Diagne (Galatasaray, prêt), chipé à Anderlecht.

Le reste du mercato se résume à de jolis coups dénichés par la cellule de recrutement brugeoise: le défenseur Simon Deli (Slavia Prague, 2,5 M€), le milieu défensif Eder Balanta (Bâle, 2,4 M€), l’attaquant Percy Tau (Brighton, prêt) et l’arrière gauche Federico Ricca (Malaga, 3 M€). Dans le sens inverse, Nakamba (Aston Villa, 12 M€) et Denswil (Bologne, 6 M€) ont permis à Bruges de renflouer un peu les caisses.

Plein écran
David Okereke © BELGA

Le Standard a misé gros sur Vanheusden

Le mercato du Standard est moins clinquant, mais a le mérite d’avoir été pratiquement réglé dès début juillet. Surtout que le principal objectif a été atteint: Zinho Vanheusden est arrivé définitivement en bord de Meuse. L’Inter a accepté de céder le défenseur pour 12 millions d’euros, il devient le transfert entrant le plus onéreux de l’histoire de la Pro League. Les renforts de l’attaquant Felipe Avenatti (Bologne, 3,5 M€) et de l’ailier Anthony Limbombe (Nantes, prêt) ont de quoi faire espérer les supporters rouches.

Sinon? Des joueurs que le grand public va apprendre à découvrir comme l’arrière gauche Nicolas Gavory (Utrecht, 3,1 M€), le gardien Vanja Milinković-Savić (Torino, prêt) et l’attaquant Denis Dragus (Viitorul, 1,8 M€), mais aussi des éléments bien connus de la Pro League. Mouscron a notamment cédé Noë Dussenne et Selim Amallah aux Rouches. Pour financer tous ces renforts, le Standard a vendu Moussa Djenepo (Southampton, 16 M€), Razvan Marin (Ajax, 12,5 M€) et Guillermo Ochoa (America, 1 M€).

Plein écran
Anthony Limbombe © Photo News

Depoitre, Mirallas, Defour de retour

L’Antwerp a aussi frappé fort et bien… surtout lors des ultimes heures du mercato. Les expérimentés Kevin Mirallas et Steven Defour, 31 ans tous les deux, ont quitté la Premier League pour rejoindre librement les rangs anversois. Le Great Old a également fait son marché à Genk en recrutant le prometteur ailier Manuel Benson (3 M€) et l’attaquant Zinho Gano (prêt).

Tenant en titre, Genk a dû gérer les envies d’ailleurs de ses joueurs majeurs. Leandro Trossard (Brighton, 20 M€), Ruslan Malinovskyi (Atalanta, 14 M€) et Joseph Aidoo (Celta Vigo, 8 M€) ont plié bagage, mais Samatta, Berge et Maehle sont notamment restés. Pour se renforcer, les Limbourgeois ont comme souvent tenté des paris, notamment en enrôlant le très demandé milieu offensif Ianis Hagi (Viitorul, 4 M€) et l’attaquant Stephen Odey (Zurich, 3,5 M€). Recruté pour sept millions d’euros en provenance de Zulte, Theo Bongonda va découvrir la Ligue des champions avec Genk.

La Gantoise s’est surtout distinguée en rapatriant deux anciennes gloires: Sven Kums (Anderlecht, prêt) et surtout Laurent Depoitre (libre). Quant à Charleroi, le mercato a été assez calme, même si Kaveh Rezaei effectue son retour un an après son départ pour Bruges afin de pallier le départ d’Osimhen vers Lille.

Plein écran
7sur7 © Piktochart