Dieumerci Ndongala accusé à tort de vol chez H&M: “C’est scandaleux”

Drôle de mésaventure pour Dieumerci Ndongala, accusé par une vendeuse du H&M de Vilvorde d’avoir volé des vêtements.

Plein écran
Dieumerci Ndongala © BELGA

Dieumerci Ndongala s’est retrouvé au milieu d’un malentendu. L’ailier de Genk était en train de faire du shopping à Vilvorde quand il a eu la mauvaise surprise de se faire intercepter par deux policiers en sortant d’un H&M. Les représentants des forces de l’ordre avaient été appelés par une vendeuse qui soupçonnait le joueur de 28 ans de voler des vêtements.

Loin de se cacher, Ndongala a même décidé de se servir d’Instagram pour relater sa version des faits, via une série de stories. Accompagné des agents de police et ticket de caisse à la main, il explique la scène. “Je paye mes trucs et deux policiers m’arrêtent, car soi-disant j’ai volé quelque chose. On va voir”, explique-t-il.

Le Genkois n’en revient pas: “On me soupçonne de vol quoi. Je suis devenu un voleur”, répète-t-il, sourire aux lèvres. “On a fouillé mon sac, c’est incroyable. Tu ne peux plus faire tes courses tranquillement”, ajoute l’international congolais.

L’ancien Standardman termine son explication dans sa voiture. “La caissière a dit qu’on a trouvé des étiquettes de vêtements arrachées un peu partout dans le magasin. On a signalé à la police un black, afro, avec des tresses. J’ai dit à la femme: ‘Même sans me voir, vous dites que c’est moi’. Je n’en veux même pas la police, même s’ils étaient un peu agités au début, ils ont fait leur travail. J’en veux à la femme de chez H&M. C’est scandaleux, je ne vais pas laisser passer ça”, s’agace-t-il.

Selon Ndongala, la caissière a présenté ses excuses pour son erreur. Mais l’attaquant ne compte pas en rester là.

Plein écran
Capture d'écran © Twitter