Plein écran
© Photo News

Du changement en vue à Anderlecht: un nouveau staff bientôt mis en place?

Au lendemain du terne et inquiétant partage contre Waasland-Beveren, Vincent Kompany a échangé durant plusieurs heures avec Marc Coucke et Michel Verschueren lors d’une “réunion de crise”. Il en est notamment ressorti que le staff d’Anderlecht manque d'équilibre. Simon Davies pourrait être appelé à faire un pas de côté, selon Het Laatste Nieuws. 

Autocritique. Invité à expliquer certains choix opérés, Vincent Kompany a assumé ses responsabilités, lundi dernier. Il a notamment ouvert la porte à un remaniement de son staff technique, rapporte Het Laatste Nieuws. 

Plein écran
© Photo News

La raison? Le Diable Rouge n’est pas assez “défié”.  Simon Davies et Jonas De Roeck notamment n’apportent pas assez de contrepoids. L’entraîneur des espoirs Craig Bellamy et l’analyste vidéo Kevin Reid proviennent aussi de son réseau. Un regard extérieur et un technicien moins proche de Kompany sont souhaités pour équilibrer le staff. 

Simon Davies pourrait être contraint de faire un pas de côté pour laisser place à un autre T1. Les têtes pensantes ont dressé le portrait du candidat idéal. Franky Vercauteren semble particulièrement coller au profil recherché. Les noms de Besnik Hasi, Ariël Jacobs et Johan Walem sont également cités. 

  1. Vincent Kompany dit “non” à Guardiola et prend le pouvoir à Anderlecht: “Make RSCA great again”

    Vincent Kompany dit “non” à Guardiola et prend le pouvoir à Anderlecht: “Make RSCA great again”

    Anderlecht fait sa (énième) révolution. Marc Coucke fait un pas de côté et laisse le poste de président du Sporting à Wouter Vandenhaute, l’ambitieux patron de Woestijnvis qui était arrivé il y a quelques mois dans le rôle de conseiller auprès du CEO Karel Van Eetvelt. Kompany et Vandenhaute vont investir de l’argent dans le club et devraient devenir actionnaires. Coucke restera l’actionnaire principal via sa société “holding” Alychlo. Dans son plan à long terme, intitulé “RSCA 2020 - 2025", Anderlecht veut “renouer avec son glorieux passé”. Comment la presse analyse-t-elle ce nouveau chamboulement au top du club?
  2. Luciano D’Onofrio déclare la guerre à Mehdi Bayat, l’Antwerp porte plainte

    Luciano D’Onofrio déclare la guerre à Mehdi Bayat, l’Antwerp porte plainte

    L'Antwerp a affirmé mercredi soir, par voie de communiqué, avoir déposé plainte auprès de l'Autorité belge de concurrence et de l'UEFA, pointant "l'existence de conflits d'intérêts structurels dans le football belge", faisant notamment état du rôle de Mehdi Bayat, président de l'Union belge et administrateur délégué du Sporting de Charleroi. Une double casquette qui ne plaît pas à Luciano D’Onofrio, directeur sportif de l’Antwerp. Ce dernier avait déjà allumé Bayat dans la presse belge récemment.