Felice Mazzu déjoue les pronostics avec l’Union.
Plein écran
Felice Mazzu déjoue les pronostics avec l’Union. © BELGA

Felice Mazzu, en tête de la D1A avec l’Union: “Le titre? En football tout est possible, mais…”

Qui l’eût cru? Après 14 journées de compétition, l’Union figure en tête du championnat. Pas de la D1B, qu’elle a dominée de la tête et des épaules la saison passée. Non. Bien de la D1A. Avec quatre points d’avance sur l’Antwerp et le Club Bruges, ses deux premiers poursuivants. Et carrément dix sur le Sporting Anderlecht. Bref, on se croirait revenu cent ans en arrière, à l’époque où le club bruxellois trustait tous les titres. L’un des principaux artisans de ce succès n’est autre que Felice Mazzu, le coach carolo, qui a réussi à transcender un groupe dont l’union, sans jeu de mots, fait vraiment la force. Avec comme dernier exemple, la sélection chez les Diables Rouges de l’attaquant Dante Vanzeir, qui fêtera peut-être sa première cape ce mardi soir au Pays de Galles. Et l’histoire ne fait peut-être que commencer. Interview Exclusive.

  1. Bruges “surpris” que ni De Ketelaere ni Lang n’aient remporté le Soulier d’Or: “Pour moi, la logique était différente”

    Bruges “surpris” que ni De Ketelaere ni Lang n’aient remporté le Soulier d’Or: “Pour moi, la logique était différente”

    L’Espoir de l’année Charles De Ketelaere et Noa Lang ont respectivement terminé sur la 3e et la 2e marche du podium du Soulier d’Or. Les deux brugeois ont terminé derrière Paul Onuachu. Une déception pour le Club. “Je suis surpris, car j’étais convaincu que l’un de nos deux joueurs y parviendrait. J’étais même plutôt confiant à ce sujet”, a commenté Vincent Mannaert, CEO de Bruges, après la cérémonie.
  2. Luka Elsner avant le Clasico à Anderlecht: “Nous n’avons pas peur de la suite”
    Interview

    Luka Elsner avant le Clasico à Anderlecht: “Nous n’avons pas peur de la suite”

    Nouvelle année, nouveau départ? Le Standard l’appelle en tout cas de tous ses vœux, alors qu’il reprendra le collier en Jupiler Pro League dimanche soir par un déplacement à Anderlecht pour un Clasico qui n’en a peut-être aujourd’hui plus que le nom. Le club liégeois reste en effet sur une première moitié de championnat cauchemardesque marquée par une dégringolade à la 15e place du classement, avec quatre points d’avance sur le barragiste, Seraing United, et des déboires extra-sportifs avec notamment des supporters qui mirent le feu à la maison lors du derby wallon perdu contre Charleroi. Engagé le 7 octobre pour remplacer Mbaye Leye, Luka Elsner, le nouvel entraîneur, n’a toujours pas réussi à relancer la machine, avec seulement deux victoires en dix matches. Le technicien slovène, 39 ans, est toutefois loin d’avoir abdiqué et espère voir un revirement s’opérer rapidement. D’autant qu’il a toujours gagné au Lotto Park… Entretien.