Flagrant délit de coaching? Vincent Kompany attendu par la Commission des litiges

Pourtant pas sur le banc de touche, Vincent Kompany aurait été surpris en train de coacher et comme il n’a pas la licence nécessaire, il devra se présenter devant la Commission des Litiges. 

On le sait, Vincent Kompany ne chôme pas malgré les blessures répétées qui entachent son début de saison avec Anderlecht. Joueur-manager d’Anderlecht, le Diable Rouge a-t-il franchi la limite en coachant ses troupes pendant le match? Privé de banc de touche puisqu’il n’a pas de licence d’entraîneur, Vincent Kompany prend place en tribunes (comme vendredi à Charleroi) ou dans les loges (au Lotto Park) pour assister aux rencontres du Sporting d’Anderlecht. 

Mais il pourrait malgré tout être sanctionné par la Commission des Litiges. Selon la Dernière Heure, celle-ci dispose “d’éléments qui prouvent que c’est Kompany qui prenait les décisions d’entraîneur et non pas Simon Davies”. Il devra donc se justifier, mardi après-midi, devant la Commission des Litiges. 

Quelles sanctions risque le Sporting? Selon Het Nieuwsblad, cela peut aller jusqu’à la perte de la licence. “Mais on n’en arrivera évidemment pas là”, tempère directement le quotidien néerlandophone. Il y a quelques années, Courtrai avait écopé d’une amende de 5.000 euros pour des faits similaires. C’est Karim Belhocine qui avait été pris la main dans le sac alors qu’il ne disposait pas encore de sa licence. 

Plein écran
Le Sporting d’Anderlecht et Vincent Kompany comparaîtront, mardi, devant la Commission des Litiges. © BELGA