Plein écran
Luc Delbrouck et Stefaan Vanroy © BELGA

Fraude dans le football belge: "Leur interprétation est ahurissante”

Luk Delbrouck, l'avocat de Stefaan Vanroy, l'actuel directeur sportif du KV Malines, a comme tous ses confrères choisi d'attaquer pour défendre. Lui aussi a en effet dénoncé les erreurs de procédure, et réclamé l'invalidation du dossier disciplinaire qui recommande notamment diverses sanctions à l'encontre de son client. A savoir une suspension de sept ans, une proposition de radiation de l'Union belge sans possibilité de réaffiliation, et une amende de 125.000 euros.

"Il est hallucinant de n'avoir interrogé qu'à une seule reprise monsieur Vanroy, qu'on prétend maintenant radier", a-t-il en effet lancé lundi aux membres de la chambre d'appel de la Commission des litiges de l'Union Royale belge de football (URBSFA). Celle-ci siégeait pour la deuxième fois dans le cadre de l'affaire du match Malines - Waasland-Beveren (2-0) du 12 mars 2018, prétendument truqué. 

"On a vainement attendu la deuxième convocation qui n'est jamais arrivée. Je trouve ça vraiment inouï...", a-t-il poursuivi. "De plus on n'a pas accès aux trente-cinq pièces versées par l'enquêteur, au dossier, sur lequel se base pourtant à présent le procureur, pour charger mon client. Et on ne sait pas non plus pourquoi elles ont été sélectionnées, plutôt que d'autres. Ce n'est rien d'autre qu'une incroyable violation du secret de l'enquête pénale...”

La flèche suivante est pour les écoutes téléphoniques. "Leur intérprétation est ahurissante", fustige en effet Maître Delbrouck. "Les propos sont complètement sortis de leur contexte, qui n'est pas décrit". 

L'avocat a aussi rappelé que Stefaan Vanroy n'était pas le directeur sportif de Malines, le 12 mars 2018. Il ne l'est devenu qu'à l'aube de la saison suivante. Il n'avait à l'époque, assure-t-il, contacté aucun joueur d'Eupen ou de Waasland-Beveren, pour lui faire miroiter un possible et juteux transfert au KV Malines, en échange de... "Pas un seul des joueurs des deux équipes n'a d'ailleurs déclaré cela lors des interrogatoires", a conclu Delbrouck.

L’ex-directeur financier de Malines ne veut pas servir de bouc-émissaire

Dernier personnage auditionné lundi dans le feuilleton de l’affaire, Thierry Steemans, l’ancien directeur financier du club malinois, a remis en question la véracité des écoutes téléphoniques lors de cette deuxième des six journées d’audiences prévues, et ne veut pas servir de bouc-émissaire.

Par l’entremise de son avocat, Joris Van Cauter, Thierry Steemans a remis en cause “l’exactitude des écoutes téléphoniques”, à l’exception des 35 morceaux remis par le parquet fédéral à l’Union belge mais auxquels la défense n’a pas eu accès. “Est-ce que cela correspond? Nous avions déjà, le 11 octobre 2018, jour des perquisitions, fait part de nos préoccupations. Nous trouvons qu’il manque au moins la mise en contexte. Cela donne une image trompeuse de mon client”, a plaidé Maître Van Cauter.

Thierry Steemans a déjà été désigné par certains comme l’architecte de scandale de ce match truqué, estime encore Joris Van Cauter qui conteste cette vision de l’affaire. “Il ne doit pas servir de bouc-émissaire, parce qu’il est dégoûté du football, de par ce scandale et par son trop long séjour en prison”.

L’enquête de l’Union belge de football désigne Steemans comme la personne - via Dejan Veljkovic, l’agent de joueurs repenti - ayant pris contact avec Waasland-Beveren.

Thierry Steemans risque dix ans de suspension. Il a démissionné du FC Malines et avoue n’avoir plus d’avoir d’ambitions dans le football. “La sanction pourrait même être à vie, monsieur Steemans n’a plus d’ambitions dans le monde du football”, a déclaré encore son avocat lundi.

  1. Mauvaise opération pour l’Inter et Lukaku, service minimum pour Denayer et l’OL

    Mauvaise opération pour l’Inter et Lukaku, service minimum pour Denayer et l’OL

    Soirée mouvementée pour l’Inter de Romelu Lukaku en Ligue des Champions. Reversés dans un groupe particulièrement corsé avec Dortmund et le Barça, l’Inter ne pouvait pas manquer son premier rendez-vous européen de la saison, contre le Slavia Prague, à domicile. Mais, incapables de faire la différence, les Interistes se sont fait surprendre en contre par un certain Peter Olayinka, ancien joueur de Zulte Waregem. Les Nerazzurri ont assuré le minimum en égalisant dans les arrêts de jeu, mais c’est loin de suffire à leur bonheur avant un déplacement périlleux à Barcelone, dans deux semaines. Partage également pour Jason Denayer. Pourtant mené à la pause, l’Olympique Lyonnais est revenu au score dès le retour des vestiaires contre le Zenit Saint-Petersbourg pour arracher la premier point de sa campagne européenne (1-1).
  2. Hans Vanaken serein avant le Gala: “On ne doit pas absolument gagner”

    Hans Vanaken serein avant le Gala: “On ne doit pas absolument gagner”

    Il ne faut pas avoir fait polytechnique pour comprendre que le match d'ouverture du Groupe A de la Ligue des Champions Club Bruges - Galatasaray, de mercredi soir (18h55) au Stade Jan Breydel, est crucial dans le cadre de la lutte pour la troisième place, que devraient se livrer les deux équipes. Un prix de consolation qui pour rappel, permet de figurer dans le tableau des seizièmes de finale de l'Europa League après la trêve hivernale.
  3. “On a déjà atteint notre objectif, mais on reste ambitieux...”

    “On a déjà atteint notre objectif, mais on reste ambitieux...”

    C'est une tradition belge qu'on peut trouver regrettable, mais elle a la vie dure. L'entraîneur du Club Bruges Philippe Clement ne s'en est pas caché à la veille de la première journée du Groupe A de la Ligue des champions de football, il vise la troisième place, qui permet de passer l'hiver et de poursuivre la campagne en Europa League. Il va de soi que dans cette optique, le match de mercredi soir (18h55) au Jan Breydel contre Galatasaray, est dans doute le plus important de la série.
  4. L’improbable retour d’Anthony Vanden Borre à Anderlecht se précise

    L’improbable retour d’Anthony Vanden Borre à Anderlecht se précise

    Anthony Vanden Borre bientôt à nouveau Anderlechtois? L’ancien latéral droit des Mauves a été aperçu, ce lundi, à Neerpede. Selon Het Laatste Nieuws, l’intention de Vincent Kompany est de faire revenir l’ancien Diable Rouge, en passant par la case U21. Vanden Borre s’entraînera d’abord avec l’équipe espoir du Sporting pour reprendre le rythme. Comme c’était d’ailleurs déjà le cas ce matin.