Plein écran
Luc Delbrouck et Stefaan Vanroy © BELGA

Fraude dans le football belge: "Leur interprétation est ahurissante”

Luk Delbrouck, l'avocat de Stefaan Vanroy, l'actuel directeur sportif du KV Malines, a comme tous ses confrères choisi d'attaquer pour défendre. Lui aussi a en effet dénoncé les erreurs de procédure, et réclamé l'invalidation du dossier disciplinaire qui recommande notamment diverses sanctions à l'encontre de son client. A savoir une suspension de sept ans, une proposition de radiation de l'Union belge sans possibilité de réaffiliation, et une amende de 125.000 euros.

"Il est hallucinant de n'avoir interrogé qu'à une seule reprise monsieur Vanroy, qu'on prétend maintenant radier", a-t-il en effet lancé lundi aux membres de la chambre d'appel de la Commission des litiges de l'Union Royale belge de football (URBSFA). Celle-ci siégeait pour la deuxième fois dans le cadre de l'affaire du match Malines - Waasland-Beveren (2-0) du 12 mars 2018, prétendument truqué. 

"On a vainement attendu la deuxième convocation qui n'est jamais arrivée. Je trouve ça vraiment inouï...", a-t-il poursuivi. "De plus on n'a pas accès aux trente-cinq pièces versées par l'enquêteur, au dossier, sur lequel se base pourtant à présent le procureur, pour charger mon client. Et on ne sait pas non plus pourquoi elles ont été sélectionnées, plutôt que d'autres. Ce n'est rien d'autre qu'une incroyable violation du secret de l'enquête pénale...”

La flèche suivante est pour les écoutes téléphoniques. "Leur intérprétation est ahurissante", fustige en effet Maître Delbrouck. "Les propos sont complètement sortis de leur contexte, qui n'est pas décrit". 

L'avocat a aussi rappelé que Stefaan Vanroy n'était pas le directeur sportif de Malines, le 12 mars 2018. Il ne l'est devenu qu'à l'aube de la saison suivante. Il n'avait à l'époque, assure-t-il, contacté aucun joueur d'Eupen ou de Waasland-Beveren, pour lui faire miroiter un possible et juteux transfert au KV Malines, en échange de... "Pas un seul des joueurs des deux équipes n'a d'ailleurs déclaré cela lors des interrogatoires", a conclu Delbrouck.

L’ex-directeur financier de Malines ne veut pas servir de bouc-émissaire

Dernier personnage auditionné lundi dans le feuilleton de l’affaire, Thierry Steemans, l’ancien directeur financier du club malinois, a remis en question la véracité des écoutes téléphoniques lors de cette deuxième des six journées d’audiences prévues, et ne veut pas servir de bouc-émissaire.

Par l’entremise de son avocat, Joris Van Cauter, Thierry Steemans a remis en cause “l’exactitude des écoutes téléphoniques”, à l’exception des 35 morceaux remis par le parquet fédéral à l’Union belge mais auxquels la défense n’a pas eu accès. “Est-ce que cela correspond? Nous avions déjà, le 11 octobre 2018, jour des perquisitions, fait part de nos préoccupations. Nous trouvons qu’il manque au moins la mise en contexte. Cela donne une image trompeuse de mon client”, a plaidé Maître Van Cauter.

Thierry Steemans a déjà été désigné par certains comme l’architecte de scandale de ce match truqué, estime encore Joris Van Cauter qui conteste cette vision de l’affaire. “Il ne doit pas servir de bouc-émissaire, parce qu’il est dégoûté du football, de par ce scandale et par son trop long séjour en prison”.

L’enquête de l’Union belge de football désigne Steemans comme la personne - via Dejan Veljkovic, l’agent de joueurs repenti - ayant pris contact avec Waasland-Beveren.

Thierry Steemans risque dix ans de suspension. Il a démissionné du FC Malines et avoue n’avoir plus d’avoir d’ambitions dans le football. “La sanction pourrait même être à vie, monsieur Steemans n’a plus d’ambitions dans le monde du football”, a déclaré encore son avocat lundi.

  1. Ole Gunnar Solskjaer retrouve Krepin Diatta: “Pas un cadeau celui-là !"

    Ole Gunnar Solskjaer retrouve Krepin Diatta: “Pas un cadeau celui-là !"

    L'entraîneur de ManU Ole Gunnar Solskjaer connaît bien le jeune ailier sénégalais du Club Bruges Krepin Diatta, 21 ans depuis mardi, qu'il risque de retrouver sur sa route, jeudi soir (21 heures) à Old Trafford, en seizièmes de finale retour (1-1 à l'aller) de l'Europa League de football. "Pas un cadeau celui-là! C'est à mes yeux leur meilleur joueur", a-t-il grimacé mercredi à la veille du choc, en conférence de presse.
  2. Sven Kums: “Cette fois on va les mettre, et donc se qualifier..."

    Sven Kums: “Cette fois on va les mettre, et donc se qualifier..."

    Il a toujours en travers de la gorge les occasions galvaudées à l'aller à l'Olimpico, mais n'en reste pas moins très confiant. "Cette fois on va les mettre, et donc se qualifier...", a en effet assuré Sven Kums, mercredi en conférence de presse, à la veille du match retour des seizièmes de finale de l'Europa League de football contre l'AS Rome (1-0 à l'aller), jeudi soir (18h55) à la Ghelmaco Arena. "Mais la condition, c'est bien sûr de ne plus gaspiller. Tout sera possible dans ce cas", a-t-il estimé.