Samir Nasri.
Plein écran
Samir Nasri. © BELGA

Fred Waseige tacle Nasri: “Il devient un vrai joueur puisqu'il est comme les autres, il ne peut pas jouer”

L’arrivée de Samir Nasri en Belgique avait suscité beaucoup d’espoir, mais le Français n’a pas répondu aux attentes. Logiquement, Anderlecht ne compte pas prolonger l’ancien joueur de l’Olympique de Marseille qui devrait se retrouver sans club à la fin de saison. Fred Waseige, journaliste sportif, a taclé le joueur de 32 ans dans une interview pour RMC Sport.

L’arrivée de Samir Nasri à Anderlecht avait tout d’un pari. Mais les observateurs du Sporting l’ont compris au fil des semaines, c’est finalement un flop retentissant qui s’est produit. “À refaire, aurait-on signé Samir Nasri? Avec ce qu’on sait maintenant, non”, avait lancé Michael Verschueren au début du mois de février.

Interrogé par RMC, Fred Waseige a taquiné l’ex-joueur de Manchester City: “Il devient un vrai joueur de football puisqu’il est comme les autres, il ne peut pas jouer. C’est un fiasco son passage à Anderlecht, avec la nouvelle politique du club belge. Mais j’aimerais dire que j’ai rencontré une fois Samir Nasri après le titre de Manchester City, et il a été très respectueux et charmant avec moi!”

Le journaliste sportif a également réagi à la saison (très) compliquée du Sporting. “Anderlecht s’est laissé gangrener par des agents. On ne transférait pas toujours dans l’intérêt du club. Ce club le paye encore maintenant. Il y a eu cette révolution, avec Kompany qui est venu avec ses idées à lui. Il a voulu transposer le jeu de Manchester City au Sporting. Ça ne marche pas au niveau des résultats, mais l’idée est tout à fait respectable. Les grands clubs, habitués au sommet, ils n'ont jamais beaucoup de temps.” 

  1. Vincent Kompany dit “non” à Guardiola et prend le pouvoir à Anderlecht: “Make RSCA great again”

    Vincent Kompany dit “non” à Guardiola et prend le pouvoir à Anderlecht: “Make RSCA great again”

    Anderlecht fait sa (énième) révolution. Marc Coucke fait un pas de côté et laisse le poste de président du Sporting à Wouter Vandenhaute, l’ambitieux patron de Flanders Classics qui était arrivé il y a quelques mois dans le rôle de conseiller auprès du CEO Karel Van Eetvelt. Kompany et Vandenhaute vont investir de l’argent dans le club et devraient devenir actionnaires. Coucke restera l’actionnaire principal via sa société “holding” Alychlo. Dans son plan à long terme, intitulé “RSCA 2020 - 2025", Anderlecht veut “renouer avec son glorieux passé”. Comment la presse analyse-t-elle ce nouveau chamboulement au top du club?
  2. Luciano D’Onofrio déclare la guerre à Mehdi Bayat, l’Antwerp porte plainte

    Luciano D’Onofrio déclare la guerre à Mehdi Bayat, l’Antwerp porte plainte

    L'Antwerp a affirmé mercredi soir, par voie de communiqué, avoir déposé plainte auprès de l'Autorité belge de concurrence et de l'UEFA, pointant "l'existence de conflits d'intérêts structurels dans le football belge", faisant notamment état du rôle de Mehdi Bayat, président de l'Union belge et administrateur délégué du Sporting de Charleroi. Une double casquette qui ne plaît pas à Luciano D’Onofrio, directeur sportif de l’Antwerp. Ce dernier avait déjà allumé Bayat dans la presse belge récemment.