Genk se rassure face à Ostende

Après sa débâcle européenne subie à Salzbourg (6-2) en Ligue des Champions, Genk s'est rassuré sur la scène nationale en prenant les trois points contre le KV Ostende grâce à une victoire 3-1, samedi pour le compte de la 8e journée de Jupiler Pro League.

Plein écran
© BELGA

Les Limbourgeois de Felice Mazzu ont ouvert le score au quart d'heure de jeu, profitant d'un corner malencontreusement dégagé par Ronal Vargas dans son propre but (1-0, 16e). Le KVO n'a pas tardé à réagir, revenant au score à la marque d'une belle tête d'Idrissa Sylla, parfaitement servi par l'Islandais Ari Skulason (1-1, 32e). 

Genk a toutefois regagné les vestiaires avec un avantage d'un but. Au terme d'une belle action individuelle sur son flanc droit, Joakim Maehle a adressé un centre à ras de terre à son attaquant nigérian Paul Onuachu (2-1, 44e), buteur pour la deuxième fois de la saison.

Coucke sauve les meubles

Il aura fallu deux belles parades de son gardien Gaëtan Coucke, devant Vargas (63e) et Robbie D'Haese (79e), pour que Genk ne voit pas son adversaire revenir au score. En fin de match, les Genkois ont tué tout suspense sur une contre attaque rondement menée. Un centre du Japonais Junya Ito a trouvé le Norvégien Sander Berge, esseulé au 2e poteau (3-1, 90e).

Genk remonte à la 7e place

Genk, qui s'impose après un partage à Bruges (1-1) et une défaite à Charleroi (2-1), remonte à la 7e place avec 13 unités. Dimanche, le Standard défiera la KAS Eupen (14h30), le Club de Bruges accueillera Anderlecht (18h) alors que La Gantoise se déplacera à Zulte Waregem (20h).

  1. Vincent Kompany dit “non” à Guardiola et prend le pouvoir à Anderlecht: “Make RSCA great again”

    Vincent Kompany dit “non” à Guardiola et prend le pouvoir à Anderlecht: “Make RSCA great again”

    Anderlecht fait sa (énième) révolution. Marc Coucke fait un pas de côté et laisse le poste de président du Sporting à Wouter Vandenhaute, l’ambitieux patron de Flanders Classics qui était arrivé il y a quelques mois dans le rôle de conseiller auprès du CEO Karel Van Eetvelt. Kompany et Vandenhaute vont investir de l’argent dans le club et devraient devenir actionnaires. Coucke restera l’actionnaire principal via sa société “holding” Alychlo. Dans son plan à long terme, intitulé “RSCA 2020 - 2025", Anderlecht veut “renouer avec son glorieux passé”. Comment la presse analyse-t-elle ce nouveau chamboulement au top du club?