Plein écran
© BELGA

Jess Thorup est confiant: “Un clean sheet contre Rijeka est crucial”

La Gantoise se mesure aux Croates du NK Rijeka en match-aller des barrages de l'Europa League de football, jeudi soir (20h30) à la Ghelamco Arena. "Je ne doute pas qu'on va marquer, vu que c'est toujours le cas", a déclaré à ce propos le coach danois des Buffalos Jess Thorup, visiblement très confiant, mercredi en conférence de presse. 

"Mais il est surtout crucial de réussir aussi un clean sheet. Parce que cela obligerait Rijeka à marquer au moins deux buts pour se qualifier au retour, la semaine prochaine...” "Tout le monde est bien conscient de l'importance de ce match", a-t-il ajouté. 

"Atteindre la phase de poules de cette Europa League est en effet l'un des grands objectifs du club cette saison. On a déjà gagné quatre fois à domicile, et inscrit dix-sept buts, sans en concéder lors des deux derniers matches. Cela donne confiance, et envie de poursuivre sur la lancée. Or la confiance, c'est indispensable, surtout pour aborder une rencontre qui s'annonce extrêmement difficile. On s'améliore au fil des matches et le collectif est au point. Cela tourne même à peu près exactement comme je le souhaitais. Toutes les conditions me semblent donc réunies, pour gravir la dernière marche vers notre premier objectif...”

“Se montrer patient”

Thorup ne sous-estime pas pour autant Rijeka, une équipe du top en Croatie, capable d'adapter son jeu en fonction des circonstances, a-t-il détaillé. "S'il faut défendre ils le font très bien. Mais ils peuvent aussi se montrer dominants et offensifs grâce à leurs grandes qualités techniques. Cette formation se compose en outre des mêmes joueurs depuis quelques années. Il faudra se montrer patient parce qu'elle ne va pas facilement plier devant nous. Mais on est prêts, et personne n'est indisponible. Même Dylan Bronn qui n'a pas encore joué depuis son retour de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) est tout proche de son meilleur niveau, et capable de tenir 90 minutes".

Enfin le Danois s'est réjoui de la remise du match de championnat de ce week-end à l'Antwerp. "Cela va nous permettre d'aligner deux fois notre meilleure équipe, et de nous concentrer exclusivement sur cette double confrontation avec Rijeka", a-t-il en effet déclaré. "L'Antwerp, c'est également important, mais plus d'actualité pour le moment. Tant mieux !”

  1. Michel Preud’homme se méfie de Guimaraes
    Europa League

    Michel Preud’homme se méfie de Guimaraes

    Michel Preud'homme ne sous-estime pas le Vitoria SC, loin de là. "C'est une équipe complète, capable de s'organiser mais aussi de rapidement se projeter vers l'avant grâce à des joueurs techniques et des latéraux offensifs", a déclaré le coach liégeois mercredi en conférence de presse. Jeudi à Sclessin (18h55), les Rouches lanceront leur campagne européenne contre le club portugais dans ce premier match du groupe F de l'Europa League.
  1. Mauvaise opération pour l’Inter et Lukaku, service minimum pour Denayer et l’OL

    Mauvaise opération pour l’Inter et Lukaku, service minimum pour Denayer et l’OL

    Soirée mouvementée pour l’Inter de Romelu Lukaku en Ligue des Champions. Reversés dans un groupe particulièrement corsé avec Dortmund et le Barça, l’Inter ne pouvait pas manquer son premier rendez-vous européen de la saison, contre le Slavia Prague, à domicile. Mais, incapables de faire la différence, les Interistes se sont fait surprendre en contre par un certain Peter Olayinka, ancien joueur de Zulte Waregem. Les Nerazzurri ont assuré le minimum en égalisant dans les arrêts de jeu, mais c’est loin de suffire à leur bonheur avant un déplacement périlleux à Barcelone, dans deux semaines. Partage également pour Jason Denayer. Pourtant mené à la pause, l’Olympique Lyonnais est revenu au score dès le retour des vestiaires contre le Zenit Saint-Petersbourg pour arracher la premier point de sa campagne européenne (1-1).
  2. Hans Vanaken serein avant le Gala: “On ne doit pas absolument gagner”

    Hans Vanaken serein avant le Gala: “On ne doit pas absolument gagner”

    Il ne faut pas avoir fait polytechnique pour comprendre que le match d'ouverture du Groupe A de la Ligue des Champions Club Bruges - Galatasaray, de mercredi soir (18h55) au Stade Jan Breydel, est crucial dans le cadre de la lutte pour la troisième place, que devraient se livrer les deux équipes. Un prix de consolation qui pour rappel, permet de figurer dans le tableau des seizièmes de finale de l'Europa League après la trêve hivernale.
  3. “On a déjà atteint notre objectif, mais on reste ambitieux...”

    “On a déjà atteint notre objectif, mais on reste ambitieux...”

    C'est une tradition belge qu'on peut trouver regrettable, mais elle a la vie dure. L'entraîneur du Club Bruges Philippe Clement ne s'en est pas caché à la veille de la première journée du Groupe A de la Ligue des champions de football, il vise la troisième place, qui permet de passer l'hiver et de poursuivre la campagne en Europa League. Il va de soi que dans cette optique, le match de mercredi soir (18h55) au Jan Breydel contre Galatasaray, est dans doute le plus important de la série.