Plein écran
© Photo News

L'Antwerp bat Saint-Trond et rejoint le Standard à un point de Bruges et de Malines

L'Antwerp a facilement pris la mesure de Saint-Trond dimanche dans un match comptant pour la quatrième journée du championnat de Belgique de football (2-0). Grâce à Lior Refaelov (10e) et à Dieumerci Mbokani sur penalty (55e), les Anversois comptent neuf points au classement tout comme le Standard, qui s'est imposé 4-1 face à Mouscron en début d'après-midi, à un point du Club de Bruges et de Malines en tête du classement avec dix unités chacun. Saint-Trond (3 points) occupe la 12e position. Le match de clôture opposera La Gantoise à Ostende (20h00).

Obligé de titulariser Jens Teunckens dans le but à la place de Sinan Bolat blessé, Laszlo Boloni est allé plus loin. Le coach de l'Antwerp a laissé au repos Geoffry Hairemans, Faris Haroun, Ivo Rodrigues, Dylan Batubinsika et Simen Juklerod au profit de Ritchie De Laet, Martin Hongla, Didier Lamkel Zé, Amara Baby et Robbe Quirynen. Cette équipe expérimentale n'a pas tardé à prendre les Canaris à la gorge.

Ce forcing a rapidement porté ses fruits: lancé par Dieumerci Mbokani, Refaelov a surmonté Daniel Schmidt d'une pichenette (10e, 1-0). Le gardien trudonnaire a eu plus de chance quand Mbokani, profitant d'une perte de balle d'Alexandre De Bruyn, a frappé juste à côté (16e).

Un rouge pour Saint-Trond

Teuckens a également dû effectuer quelques interventions mais il n'avait pas vraiment de raison de trembler même sur la tentative de Wolke Janssens qu'il a sorti d'un plat du pied(42e).

A la reprise, les Anversois ont insisté et ils auraient pu doubler l'écart si Abdoulaye Seck ne s'était pas montré personnel (50e) ou Lamkel Zé avait soigné sa passe vers Mbokani (53e). L'attaquant congolais n'a toutefois pas dû attendre longtemps pour marquer son cinquième but de la saison sur penalty (55e, 2-0).

Euphoriques depuis leur qualification pour les barrages de l'Europa League, les Anversois ont encore multiplié les actions dangereuses mais Refaelov a tiré à côté (59e) et Mbokani a perdu un duel avec Schmidt (66e). La situation était critique pour les Canaris et malgré l'exclusion de Yohan Boli pour deux cartes jaunes (79e), ils n'ont plus pris de but.

  1. Michel Preud’homme se méfie de Guimaraes
    Europa League

    Michel Preud’homme se méfie de Guimaraes

    Michel Preud'homme ne sous-estime pas le Vitoria SC, loin de là. "C'est une équipe complète, capable de s'organiser mais aussi de rapidement se projeter vers l'avant grâce à des joueurs techniques et des latéraux offensifs", a déclaré le coach liégeois mercredi en conférence de presse. Jeudi à Sclessin (18h55), les Rouches lanceront leur campagne européenne contre le club portugais dans ce premier match du groupe F de l'Europa League.
  1. Mauvaise opération pour l’Inter et Lukaku, service minimum pour Denayer et l’OL

    Mauvaise opération pour l’Inter et Lukaku, service minimum pour Denayer et l’OL

    Soirée mouvementée pour l’Inter de Romelu Lukaku en Ligue des Champions. Reversés dans un groupe particulièrement corsé avec Dortmund et le Barça, l’Inter ne pouvait pas manquer son premier rendez-vous européen de la saison, contre le Slavia Prague, à domicile. Mais, incapables de faire la différence, les Interistes se sont fait surprendre en contre par un certain Peter Olayinka, ancien joueur de Zulte Waregem. Les Nerazzurri ont assuré le minimum en égalisant dans les arrêts de jeu, mais c’est loin de suffire à leur bonheur avant un déplacement périlleux à Barcelone, dans deux semaines. Partage également pour Jason Denayer. Pourtant mené à la pause, l’Olympique Lyonnais est revenu au score dès le retour des vestiaires contre le Zenit Saint-Petersbourg pour arracher la premier point de sa campagne européenne (1-1).
  2. Hans Vanaken serein avant le Gala: “On ne doit pas absolument gagner”

    Hans Vanaken serein avant le Gala: “On ne doit pas absolument gagner”

    Il ne faut pas avoir fait polytechnique pour comprendre que le match d'ouverture du Groupe A de la Ligue des Champions Club Bruges - Galatasaray, de mercredi soir (18h55) au Stade Jan Breydel, est crucial dans le cadre de la lutte pour la troisième place, que devraient se livrer les deux équipes. Un prix de consolation qui pour rappel, permet de figurer dans le tableau des seizièmes de finale de l'Europa League après la trêve hivernale.
  3. “On a déjà atteint notre objectif, mais on reste ambitieux...”

    “On a déjà atteint notre objectif, mais on reste ambitieux...”

    C'est une tradition belge qu'on peut trouver regrettable, mais elle a la vie dure. L'entraîneur du Club Bruges Philippe Clement ne s'en est pas caché à la veille de la première journée du Groupe A de la Ligue des champions de football, il vise la troisième place, qui permet de passer l'hiver et de poursuivre la campagne en Europa League. Il va de soi que dans cette optique, le match de mercredi soir (18h55) au Jan Breydel contre Galatasaray, est dans doute le plus important de la série.