Plein écran
© BELGA

L’Antwerp et Genk partagent

En match d’alignement de la 25e journée de championnat de Belgique, l’Antwerp et le Racing Genk se sont quittés sur un partage (1-1). La rencontre avait été reportée à cause de la tempête Ciara.

Les Limbourgeois ont ouvert la marque par Paul Onuachu (12e, 0-1) et les Anversois ont égalisé grâce à un autogoal de Joakim Maehle (40e, 1-1). Après 25 journées, l’Antwerp est 4e avec 46 points, douze de moins que le Club Bruges mais douze de plus que Zulte-Waregem 7e. Genk (38 points) reste 6e.

Avec un déboulé d’Aurelio Buta sur le flanc droit (2e) et une reprise en un temps de Faris Haroun sur une passe de Manuel Benson (3e), l’Antwerp a donné le ton. Genk peinait notamment à cause des accélérations de Benson, un ex-Racingman, quand sur un centre de Theo Bongonda, Onuachu a sauté plus haut qu’Abdoulaye Seck pour tromper Sinan Bolat (12e, 0-1). Le gardien anversois a été plus prompt quand il a mis fin à un slalom de Maehle (18e).

De l’autre côté, Thomas Didillon s’est montré hésitant sur une reprise de Dieumerci Mbokani (19e) avant de capter un envoi de Haroun (21e). L’Antwerp a continué à poser son jeu sans être vraiment tranchant. Didillon a encore bien géré des envois de Didier Lamkel Zé (32e) et de Benson dévié par son défenseur Carlos Cuesta (36e). Par contre, le gardien français a été pris à contrepied sur la déviation suivante. Alors que sur un service de Seck, Mbokani n’est pas arrivé à contrôler le ballon, celui-ci a rebondi sur Maehle (40e, 1-1).

Plein écran
© Photo News

La seconde mi-temps a démarré avec le même engagement et pratiquement avec le même scénario. Alors que Buta (47e) et Lamkel Zé (48e) ont relancé l’Antwerp, Onuachu a faili marquer un deuxième but de la tête sur un coup franc de Patrik Hrosovsky (51e). Les visités ont répliqué par Benson dont le tir du gauche a été renvoyé d’un plat du pied par Didillon et sur le rebond, Sébastien Dewaest a écarté in extremis le ballon des pieds de Mbokani (54e). Des frayeurs, Bolat en a eu aussi sur un tir d’un angle fermé de Bongonda et la reprise de Hrosovsky déviée de justesse par le talon de Seck sur le rebond (63e).

Le public a eu droit à de nombreux duels à une intensité plus élevée mais pas à d’autres buts. La faute en incombe à Didillon qui a sorti un envoi cadré de Lamkel Zé (76e) mais aussi à Seck, qui a empêché Junya Ito de mettre le ballon au fond alors qu’il avait dépassé Bolat (78e). 

Plein écran
© Photo News
  1. Ole Gunnar Solskjaer retrouve Krepin Diatta: “Pas un cadeau celui-là !"

    Ole Gunnar Solskjaer retrouve Krepin Diatta: “Pas un cadeau celui-là !"

    L'entraîneur de ManU Ole Gunnar Solskjaer connaît bien le jeune ailier sénégalais du Club Bruges Krepin Diatta, 21 ans depuis mardi, qu'il risque de retrouver sur sa route, jeudi soir (21 heures) à Old Trafford, en seizièmes de finale retour (1-1 à l'aller) de l'Europa League de football. "Pas un cadeau celui-là! C'est à mes yeux leur meilleur joueur", a-t-il grimacé mercredi à la veille du choc, en conférence de presse.
  2. Sven Kums: “Cette fois on va les mettre, et donc se qualifier..."

    Sven Kums: “Cette fois on va les mettre, et donc se qualifier..."

    Il a toujours en travers de la gorge les occasions galvaudées à l'aller à l'Olimpico, mais n'en reste pas moins très confiant. "Cette fois on va les mettre, et donc se qualifier...", a en effet assuré Sven Kums, mercredi en conférence de presse, à la veille du match retour des seizièmes de finale de l'Europa League de football contre l'AS Rome (1-0 à l'aller), jeudi soir (18h55) à la Ghelmaco Arena. "Mais la condition, c'est bien sûr de ne plus gaspiller. Tout sera possible dans ce cas", a-t-il estimé.
  3. Gnabry et Lewandowski ont encore frappé, le Bayern a un pied en quarts de finale
    Play

    Gnabry et Lewandow­ski ont encore frappé, le Bayern a un pied en quarts de finale

    Éliminé par Liverpool en huitièmes de finale de la Ligue des Champions l’an dernier, le Bayern Munich a passé ses nerfs sur Chelsea, mardi soir, en huitième de finale aller de la C1 2019-2020. Avec le duo Gnabry-Lewandowski à la baguette, les Bavarois ont fait la différence sur la pelouse des Blues. À confirmer au retour, mais la route des quarts semble déjà bien dégagée pour les leader de la Bundesliga...