Plein écran
Mogi Bayat. © BELGA

L'enquête sur le Footgate est presque terminée (sauf pour Mogi Bayat)

Malgré son implication dans le scandale de fraude et de corruption du football belge Mogi Bayat a organisé le transfert de Sven Kums d’Anderlecht à La Gantoise cette semaine. Il était autorisé à le faire par le tribunal, malgré le fait que l’enquête sur la fraude à son encontre va certainement durer jusqu’à l’été. Le volet sur les (anciens) joueurs, entraîneurs, membres du conseil d’administration, arbitres et journalistes sportifs mouillés par Veljkovic est, de son côté, quasiment terminé.

Dejan Veljkovic a récemment été interrogé une nouvelle fois par les enquêteurs. Cela devrait être l’un de ses derniers interrogatoires. Il a avoué sa culpabilité et, en échange d’une réduction de peine, il a décidé de parler sur tous ceux avec qui il a travaillé. Ainsi, au cours des derniers mois, des dizaines de personnalités du monde du football ont été entendues. Il s’agissait de footballeurs, d’entraîneurs, de journalistes sportifs et d’administrateurs de clubs. Ils ont été confrontés à des éléments de l’enquête et des déclarations de Veljkovic.

Herman Van Holsbeeck, Peter Maes et Ivan Leko, entre autres, ont été questionnés. Éric Bisschop, chef de la section du crime organisé et coordinateur de la fraude sportive au sein du parquet fédéral, confirme que cette partie de l’enquête est maintenant presque terminée. D’ici là, le ministère public fédéral doit prendre position et indiquer s’il souhaite exclure les personnes concernées de poursuites ou les traduire en justice. 

Fin du mois de juin pour Mogi Bayat

Celui qui doit encore être patient est Mogi Bayat, qui vient de mettre un terme définitif au transfert de Sven Kums d’Anderlecht vers La Gantoise. “La date limite pour cette enquête devrait avoir lieu à la fin du mois de juin de cette année”, déclare Eric Bisschop. Il a l’intention de préparer cette demande finale avant le congé judiciaire de cet été. Selon le magistrat, il n’est cependant pas absolument certain que les deux délais seront respectés.

“Nous faisons tout ce que nous pouvons, mais nous ne sommes pas des producteurs de tomates. Si ces tomates sont plantées dans leur serre, elles savent plus ou moins quand elles vont devenir rouges. Tout le monde sait que cette enquête a des ramifications lointaines à l’étranger. À cet égard, on ne peut qu’espérer que tout le monde coopère sans heurts et continue à le faire”, explique-t-il.

“Manque de respect”

Tom Bauwens, l’un des avocats de Mogi Bayat, était étonné ce lundi à propos du calendrier proposé. Il ne veut pas faire plus de commentaires. Mais dans l’entourage de Mogi Bayat, on peut entendre qu’il est soulagé que le tribunal fasse une distinction claire entre lui et Veljkovic. 

Selon la défense de l’agent, il s’agit principalement d’”erreurs fiscales”. Par exemple, il aurait admis devant le tribunal qu’il transférait des dépenses privées à sa société. D’autre part, la façon dont Veljkovic travaillait en tant qu’agent, Bayat considérerait “un manque total de respect pour l’esprit sportif et le jeu du football”.

  1. La victoire de Genk à Courtrai ne fait pas les affaires d’Anderlecht

    La victoire de Genk à Courtrai ne fait pas les affaires d’Anderlecht

    Un but de Dries Wouters (58e) a offert à Genk la victoire à Courtrai au terme du match d'ouverture de la 27e journée du championnat de Belgique de football, vendredi. Au classement, les Limbourgeois confortent leur sixième place avec 41 points et comptent quatre points d'avance sur le FC Malines, qui reçoit Waasland-Beveren samedi (20h30). Courtrai (32 points) reste 11e. Cette victoire de Genk est une mauvaise nouvelle pour Anderlecht, qui se trouve provisoirement relégué à sept points, avant son match contre Eupen prévu dimanche à 18h.