Plein écran
Landry Dimata © Photo News

L’imbroglio Landry Dimata à Anderlecht va s’étendre jusqu’en 2020

Absent des terrains depuis février dernier, Landry Dimata ne devrait pas revenir avant janvier, voire avril 2020.

La dernière apparition de Landry Dimata remonte à un match contre Zulte Waregem, le 10 février 2019. Neuf mois plus tard, Anderlecht affronte l’Essevee vendredi sans son attaquant, toujours blessé aux cartilages du genou. Selon les informations de plusieurs médias ce jeudi, dont Le Soir et HLN, le Diablotin n’est pas près de retrouver les terrains: son retour est espéré pour janvier, mais il est possible que cela soit repoussé au mois d’avril, pour le début des playoffs.

Le jeune buteur de 22 ans pourrait donc connaître une indisponibilité de quatorze mois, une éternité pour un joueur qui était en train d’éclore aux yeux du grand public avant sa blessure. Lorsque Dimata avait décidé de soigner son genou en février, il avait pour objectif l’Euro U21 et avait donc refusé une opération. Anderlecht avait cependant mis la pression, et le passage sur le billard avait été décidé au mois de mai.

Dimata pensait alors être de retour pour l’automne, mais les spécialistes ont affirmé qu’une telle opération nécessite entre neuf et douze mois avant de reprendre la compétition. Contraint de prendre son mal en patience, Dimata a-t-il été déçu par la gestion des événements? Le staff médical, réduit depuis, aurait notamment été pointé du doigt par la direction mauve.