La direction de Waasland-Beveren va se remettre au travail, pour construire une équipe compétitive, capable de jouer la montée dès la saison prochaine.
Plein écran
La direction de Waasland-Beveren va se remettre au travail, pour construire une équipe compétitive, capable de jouer la montée dès la saison prochaine. © GOYVAERTS/GMAX AGENCY

La fin d'une époque, mais Waasland-Beveren ne veut pas s’attarder en D1B

"Je suis très déçu que nous soyons rétrogradés. Ce fut une nuit courte avec peu de sommeil. Je me sens, triste mais à partir de demain, nous nous remettrons au travail sans tarder". Roger Stilz, le directeur sportif de Waasland-Beveren, relégué en division 1B après sa défaite la veille face à Seraing (2-5) en barrage retour, avait la tête des mauvais jours dimanche lors d'un point presse à Beveren assurant cependant que les propriétaires du club, Bolt Football Holdings, maintenaient leur confiance.

  1. Seraing retrouve l’élite 25 ans plus tard

    Seraing retrouve l’élite 25 ans plus tard

    Après l’Union Saint-Gilloise, le FC Seraing fait son retour en division 1 après une longue absence. Après le partage à domicile (1-1), les Métallos sont allés s’imposer 2-5 à Waasland-Beveren. Georges Mikautadze (22e sur penalty, 70e), Brahim Sabaouni (45e+4), Wagane Faye (61e) et Antoine Bernier (90e+4) ont griffé ce retour en D1 après 25 ans. Pourtant, les Waeslandiens avaient ouvert la marque Michael Frey sur penalty (15e, 1-0) et Danel Sinani avait remis les deux équipes à égalité (51e, 2-2).