La finale de la Coupe de Belgique va peut-être avoir lieu

L'Assemblée générale de la Pro League a décidé vendredi d'essayer de jouer la finale de la Croky Cup entre le Club Bruges et l'Antwerp au cours du dernier week-end autorisé par l'UEFA et avant le début de la compétition régulière de la Jupiler Pro League saison 2020-2021.

L'Antwerp peut encore espérer remporter la Coupe de Belgique
Plein écran
L'Antwerp peut encore espérer remporter la Coupe de Belgique © Photo News

"L'Assemblée Générale a décidé de s'efforcer de prendre une décision sportive, c'est-à-dire d'essayer de jouer la finale au cours du dernier week-end autorisé par l'UEFA et avant le début de la compétition régulière de la Jupiler Pro League saison 2020-2021", a écrit la Pro League dans un communiqué. 

"Si la finale de la Coupe ne peut avoir lieu, tous les clubs acceptent que le classement sportif de la Jupiler Pro League après 29 journées de championnat serve de base à l'Access-list de l'UEFA pour les compétitions européennes de clubs.”

Plein écran
© BELGA

Du changement en D1B

À partir de la saison prochaine, l’équipe qui occupera la tête du classement de la Proximus League (D1B) après les 28 journées de championnat sera sacrée championne et promue en D1A. L’assemblée générale de la Ligue Pro a donné son feu vert à ce nouveau règlement vendredi soir. La saison prochaine l’antichambre de l’élite comprendra toujours huit équipes.

Fin du système des tranches

Ces dernières années, les huit clubs de D1B disputaient deux périodes de 14 journées de compétition. Le meilleur de chaque période obtenait un billet pour la finale, qui se jouait en match aller-retour entre les deux vainqueurs des périodes. Le gagnant de la finale était promu en D1A. Le classement général final après 28 journées n’avait aucune importance pour l’accession à l’élite. Mais le groupe de travail de la Pro League, qui après la crise du coronavirus s’est également penchée sur les formats des compétitions pour les prochaines saisons, a préféré voir disparaître ce système. Sa proposition a été approuvée lors de l’assemblée générale de ce vendredi. Les huit équipes s’affronteront encore à quatre reprises, mais les titres des périodes ne joueront plus aucun rôle. L’équipe qui recueille le plus de points après 28 journées rejoint la Jupiler Pro League. 

Pas d’équipes Espoirs

Pendant un moment, il a été question que la D1B soit complétée par un certain nombre d’équipes Espoirs des meilleurs clubs du pays mais ce plan a rencontré trop de résistance. La Proximus League continuera de se composer de 8 équipes, à savoir la saison prochaine : Waasland-Beveren, Union, Lommel, Deinze, Seraing et RWDM. Un club parmi Oud Heverlee Louvain, le Beerschot et Westerlo peut encore espérer évoluer en D1A. Les deux clubs qui ne le feront pas poursuivront leur carrière en D1B.

  1. Vincent Kompany dit “non” à Guardiola et prend le pouvoir à Anderlecht: “Make RSCA great again”

    Vincent Kompany dit “non” à Guardiola et prend le pouvoir à Anderlecht: “Make RSCA great again”

    Anderlecht fait sa (énième) révolution. Marc Coucke fait un pas de côté et laisse le poste de président du Sporting à Wouter Vandenhaute, l’ambitieux patron de Flanders Classics qui était arrivé il y a quelques mois dans le rôle de conseiller auprès du CEO Karel Van Eetvelt. Kompany et Vandenhaute vont investir de l’argent dans le club et devraient devenir actionnaires. Coucke restera l’actionnaire principal via sa société “holding” Alychlo. Dans son plan à long terme, intitulé “RSCA 2020 - 2025", Anderlecht veut “renouer avec son glorieux passé”. Comment la presse analyse-t-elle ce nouveau chamboulement au top du club?
  2. Luciano D’Onofrio déclare la guerre à Mehdi Bayat, l’Antwerp porte plainte

    Luciano D’Onofrio déclare la guerre à Mehdi Bayat, l’Antwerp porte plainte

    L'Antwerp a affirmé mercredi soir, par voie de communiqué, avoir déposé plainte auprès de l'Autorité belge de concurrence et de l'UEFA, pointant "l'existence de conflits d'intérêts structurels dans le football belge", faisant notamment état du rôle de Mehdi Bayat, président de l'Union belge et administrateur délégué du Sporting de Charleroi. Une double casquette qui ne plaît pas à Luciano D’Onofrio, directeur sportif de l’Antwerp. Ce dernier avait déjà allumé Bayat dans la presse belge récemment.