Twitter
Plein écran
© Twitter

La Gantoise s’incline à Valerenga, mais valide son ticket pour le 3e tour préliminaire

Conference LeagueLa Gantoise s'est qualifiée, ce jeudi, pour le 3e tour préliminaire de la Conference League après sa double confrontation contre Valerenga (cumulé: 4-2). Forts d'une large avance acquise dans la manche aller (4-0), les Gantois ont néanmoins perdu le match retour, 2-0, dans la capitale norvégienne. Les buts de la rencontre ont été marqués par Okumu contre son camp (11e) et par Näsberg (81e).

  1. Le Standard galvaude un avantage de deux buts dans les arrêts de jeu, baptême gâché pour Elsner

    Le Standard galvaude un avantage de deux buts dans les arrêts de jeu, baptême gâché pour Elsner

    Pour bien débuter sa nouvelle ère, le Standard devait gagner. Jusqu’à la 96e minute, c'était le cas. Les Liégeois ont ensuite complètement craqué en l’espace de 180 secondes et ont finalement été rejoints à la...99e minute (2-2). Première manquée pour Luka Elsner. Le Standard n’est pas convalescent, il est toujours malade. Même si à cinq minutes près, le discours aurait sans doute été différent...
  2. Accroché au Cercle de Bruges, le Standard version Luka Elsner ne convainc toujours personne

    Accroché au Cercle de Bruges, le Standard version Luka Elsner ne convainc toujours personne

    Non, le Standard ne va pas (encore) mieux depuis l’arrivée de Luka Elsner. Pour leur deuxième rencontre sous les ordres de l’entraîneur slovène, les Rouches ont partagé l’enjeu (1-1, Bastien, Daland) face au Cercle de Bruges, avant-dernier du classement et privé de plusieurs atouts. Pourtant bien lancés par un but splendide de Bastien en début de match, les Liégeois ont ensuite éprouvé les pires difficultés à produire du jeu et se montrer dangereux devant le but de Didillon. Pire, sans un arrêt décisif de Bodart en seconde période, les principautaires auraient même pu s’incliner. Ce Standard ne décolle toujours pas et reste malade.
  3. L’année dernière, 29 Belges sont morts d'une intoxication au CO: votre maison est-elle sûre?
    Livios

    L’année dernière, 29 Belges sont morts d'une intoxicati­on au CO: votre maison est-elle sûre?

    Les appareils de chauffage se réveillent lentement de leur léthargie estivale. Les risques d’intoxication au CO ou monoxyde de carbone refont leur apparition. Les accidents se déroulent essentiellement entre les mois d’octobre et de février. L’année dernière, 29 Belges sont morts d’une intoxication au CO. Quels sont les problèmes majeurs et comment les éviter dans les mois à venir? Le site de construction Livios donne quelques conseils utiles.